UA-119481582-1

21/05/2018

De angelis

Les anges, vous y croyez? Qui sont-ils, au juste? Que peut-on en dire?


Les anges ont-ils vraiment des ailes? Pour les musulmans, la réponse est claire: les anges sont des messagers dotés de deux, trois, ou quatre ailes (Le Coran XXXV:1).

Anges_Giotto.jpg


Pour le Vatican, par contre, ils n’en ont pas. J’en veux pour preuve ces extraits de http://www.swissinfo.ch/fre/nouvelles_agence/international/Vatican:_les_anges_existent_mais_nont_pas_dailes,_selon_un_expert.html?cid=37593062 (mis en ligne le 20 décembre 2013):
• “Mgr Giovanni Tonucci, qui dirige le sanctuaire marial de Lorette en Italie, estime que les anges sont de "purs esprits" [1] qui ont permis aux artistes à travers les âges de faire briller leur imagination”;
• “Le père [Renzo] Lavatori se montre cependant un peu critique de tout l'art qui entoure les anges. «Il y a un espace pour cela, mais vous devez comprendre que ce ne sont pas des représentations réelles. Les anges n'ont pas d'ailes et ne ressemblent pas à des chérubins», explique-t-il”;
• “Selon l'historien Valerio Massimo Manfredi, la première mention d'un "ange" apparaît dans la civilisation de Mycènes, dans la Grèce ancienne, il y a plus de trois mille ans. Le mot veut alors dire "messager" dans l'ancienne Grèce, et dans la Bible l'ange est souvent un messager de Dieu” .

26930.jpeg


Cela dit, les anges ne sont pas toujours ces êtres doux et délicats qu’on imagine le plus souvent. S’ils existent, ce n’est pas seulement pour flatter servilement l’orgueil du Maître des cieux et de la terre, c’est aussi pour exécuter la sale besogne, comme le démontrent ces quelques exemples: • “Il [Dieu] lança contre eux [les Égyptiens] (...) une armée d'anges portant le malheur” (Psaumes 78:49; autres traductions possibles: “Il lâcha contre eux (...) une troupe d’anges destructeurs”; “il leur envoya une bande d’anges de la mort”); • “La nuit suivante, un ange de l’Éternel alla dans le camp des Assyriens et il y fit périr cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Le lendemain matin, on ne voyait que des cadavres” (II Rois 19:35 et Ésaïe 37:36; dans II Chroniques 32:21, le même épisode est conté de la manière suivante: “Alors l’Éternel envoya un ange, qui extermina dans le camp du roi d’Assyrie tous les hommes vaillants, les princes et les chefs”); • “Dieu envoya un ange à Jérusalem pour la détruire” (I Chroniques 21:15) => “L’ange étendit sa main sur Jérusalem pour la ravager” (II Samuel 24:16); • “Mais David ne pouvait pas aller devant cet autel pour chercher Dieu, parce que l’épée de l’ange de l’Éternel l’avait frappé d’épouvante” (I Chroniques 21:30); • “Frappez! Que votre oeil soit sans pitié, n'ayez aucune compassion! Tuez les vieillards, les jeunes hommes et les jeunes filles, les enfants et les femmes jusqu’à l’extermination” (Ézéchiel 9:5- 6; instructions données par l’Éternel à ses anges dévoués) => “Ils (...) frappèrent le peuple dans toute la ville [de Jérusalem]” (Ézéchiel 9:7 in fine); • “À l’instant même, un ange du Seigneur le frappa [le roi Hérode] parce qu’il n’avait pas rendu gloire à Dieu. Et il expira” (Actes 12:23); • “Puis je vis dans le ciel un autre prodige, grand et admirable: sept anges, qui portaient sept fléaux, les sept derniers, car c’est par eux que doit s’accomplir la colère de Dieu” (Apocalypse 15:1) => “Les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple, revêtus d’un lin pur, éclatant, et la poitrine ceinte d’une ceinture d’or” (Apocalypse 15:6) => “Alors j’entendis une voix forte qui venait du Temple, et qui disait aux sept anges: «Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu»” (Apocalypse 16:1) => ◊ “Le premier ange s’en alla et versa sa coupe sur la terre; et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image” (Apocalypse 16:2); ◊◊ “Le deuxième ange versa sa coupe dans la mer; et la mer devint du sang, comme le sang d’un mort; et tous les êtres vivants qui se trouvaient dans la mer moururent” (Apocalypse 16:3); ◊◊◊ “Le troisième ange versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d’eau; et les eaux devinrent du sang” (Apocalypse 16:4) [2]; ◊◊◊◊ “Le quatrième ange versa sa coupe sur le soleil et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu. Les hommes furent consumés par une chaleur extrême” (Apocalypse 16:8-9); ◊◊◊◊◊ “Le cinquième ange versa sa coupe sur le trône de la bête; son royaume fut plongé dans les ténèbres, et les hommes se mordaient la langue de douleur” (Apocalypse 16:10); ◊◊◊◊◊◊ “Le sixième ange versa sa coupe sur l’Euphrate, le grand fleuve; et le fleuve fut mis à sec” (Apocalypse 16:12); ◊◊◊◊◊◊◊ “Le septième ange versa sa coupe dans l’air. (...) Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, et un grand tremblement de terre, un tremblement tel qu’il n’y en eut jamais de si grand depuis qu’il y a des hommes sur la terre. (...) Toutes les îles s’enfuirent, et les montagnes disparurent. Des grêlons énormes, pesant un talent, tombèrent du ciel sur les hommes; (...) c’était un terrible fléau” (Apocalypse 16:17-21); • “Puis je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient en plein ciel: «Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands»” (Apocalypse 19:17-18). Faut-il dès lors s’étonner si, dans la Bible, les anges causent toujours une grande frayeur à ceux qui les voient apparaître [3]?

maxresdefault.jpg


Outre semer la terreur et la désolation, l'une des tâches principales confiées aux anges par le Seigneur de l'univers quand il les envoie sur terre semble être d'engrosser des femmes vierges ou stériles et avancées en âge (cf. Luc 1:7, 1:11-13, 1:18 et 1:24-25, ainsi que le Coran XIX:5-9). J'ai rapporté, dans un précédent billet, la réaction de Joseph quand il apprit que Marie, sa fiancée (qu'il n'avait point touchée), était tombée "enceinte par l'action du Saint-Esprit" (Matthieu 1:18; voir aussi Luc 1:26-38 [4]): "Pourquoi essayez-vous de me faire croire qu'un ange de Dieu l'a rendue enceinte? Il est possible que n'importe qui se soit fait passer pour un ange et l'ait séduite" (Évangile apocryphe du Pseudo-Matthieu X:2). [5]

Enfin, pour terminer sur une note optimiste, réjouissons-nous de la possibilité qui nous sera offerte à tous de faire plus ample connaissance avec les anges lorsque nous aurons gagné l'enfer: “Les réprouvés seront enchaînés, torturés par des anges armés de fouets. Ils seront abreuvés d’eau bouillante et de boissons fétides; ils n’auront pour nourriture que des épines (LXXXVIII, 6-7) et les produits de l’arbre maudit appelé Zaqqoum” (Denise Masson, page LXXVIII de l’introduction à sa traduction du Coran; Gallimard, coll. folio classique, édition 2001).

ange_dechu-1001713.jpg



[1] Cf. Hébreux 1:14 : “Les anges ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu (...)?”.

[2] Comparer avec: • “Toutes les eaux du fleuve [du Nil] furent changées en sang” (Exode 7:20); • “Il [Dieu] changea leurs eaux [leurs cours d’eau] en sang” (Psaumes 78:44 et 105:29).

[3] Quelques exemples: • À propos d’un “ange de l'Éternel” qui lui était apparu (cf. Juges 13:2-3), l’épouse de Tsorea (et future mère de Samson) raconta à son mari: “Il avait l’air effrayant” (Juges 13:6); • “Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie et se tint debout à droite de l'autel des parfums. Zacharie fut troublé en le voyant et la peur s'empara de lui” (Luc 1:11- 12); • “Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur” (Luc 2:9); • “Elles ont vu apparaître des anges” (Luc 24:23) et “furent saisies de frayeur” (Luc 24:5 in initio); • “Un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s'assit dessus. (...) Les gardes tremblèrent de peur et devinrent comme morts” (Matthieu 28:2-4); • “Les yeux fixés sur l’ange et tout effrayé, il [Corneille] répondit: «Qu'y a-t-il, Seigneur?»” (Actes 10:4; au lieu de “tout effrayé” on trouve, au gré des traductions, “saisi d’effroi”, “rempli de crainte”, “pris d’épouvante”, “épouvanté”, “terrifié”, “tout tremblant”, etc.).

[4] Quand le Saint Coran évoque cet épisode (sourate III, versets 45 à 47), il parle non pas d'un ange mais d'anges au pluriel:
"Les Anges dirent: Ô Marie, voilà qu'Allah t'annonce une parole de Sa part: son nom sera ‹al-Masih› ‹Hissa›, fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés d'Allah. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien.
Elle dit:
- Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée?
- C'est ainsi! dit-Il. Allah crée ce qu'Il veut. Quand Il décide d'une chose, Il lui dit seulement: ‹Sois›; et elle est aussitòt.
"


[5] Dans le même billet j'ai aussi évoqué le cas de la nommée Anne, que la tradition présente comme la mère de Marie (et par conséquent la grand-mère de Jésus). Si l’on se fie toujours au Pseudo-Matthieu, Anne conçut miraculeusement la future Vierge après vingt ans d’un mariage stérile (I:2, la dernière phrase), cela après que son mari Joachim l’eût quittée depuis cinq mois (II:1 in fine et II:2 in initio) et qu’ “un ange du Seigneur” lui eût rendu une petite visite toute amicale (II:3). Joachim accepta dans la joie cette paternité tombée du ciel, encaissant sans broncher les explications de l’ange: “Je suis apparu aujourd'hui à ta femme qui pleurait et qui priait, et je l'ai consolée; sache qu'elle a conçu de toi une fille. (...) Descends donc des montagnes et retourne auprès de ta femme, et tu la trouveras ayant conçu dans ses entrailles; car Dieu a suscité en elle une progéniture” (III:2). Décidément, le bon Dieu a bon dos: après (ou plutôt: avant) Jésus, fils adultérin, voici Marie, fille adultérine! On serait curieux de savoir si l’arrière-grand-mère de Jésus était parvenue à concevoir grand-maman Anne sans qu’un ange ou quelque autre mystérieux personnage intervenant au nom et pour le compte du Seigneur ne soit mêlé à l’affaire…

10:22 | Commentaires (7) |  Facebook | | |

Commentaires

Calme plat. On entendrait voler un ange...

Écrit par : Mario Jelmini | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Évidemment que les anges existent, Mario. https://images.radio-canada.ca/q_auto,w_1250/v1/ici-info/16x9/hells-angels-groupe-motard-drogue.jpg
Dans ma lointaine jeunesse, j`en étais un moi-meme.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

L'heure n'est peut-être pas à l'imaginaire ou à l'inspiration (ou les 2 mon capitaine).

A première lecture, la caste des anges gardiens, dont voici une icône - longtemps offerte aux petits nenfants chrétiens (pour passer de la prière au sommeil),

de l'ange protecteur (non signé):
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4e/Guardian_Angel_1900.jpg

est absente de votre listing,
qui m'évoque ce Max Ernst époustouflant (1939): "L'ange du foyer"
http://kartavoir.blogspot.fr/2014/10/n065-lange-du-foyer-le-triomphe-du.html

Mais si l'art comparé venait s'incruster ici (que dire des sculptures hindoues etc, ou - mais est-ce encore de l'art?, des relations du prophète des islamistes avec les anges), votre billet n'aurait pas son clap de fin avant demain.

C'est fou, ces projections.

Écrit par : divergente | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Concernant la caste des anges gardiens, je ne vois qu'un passage dans la Bible qui laisserait supposer leur existence. Il s'agit de Hébreux 1:14, ainsi libellé:
"Les anges ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour apporter de l’aide à ceux qui vont hériter du salut?" (traduction Segond 21).
C'est donc sur la base de ce seul verset que se seraient développées toutes les fantaisies au sujet des anges gardiens...
À noter que le verset en question ne contient pas une affirmation mais une interrogation et que cette interrogation n'est pas due à Jésus mais à un épistolier dont l'identité est inconnue (il est unanimement admis qu'il ne s'agit pas de Paul).

Écrit par : Mario Jelmini | 22/05/2018

Merci pour votre précision, Mario Jelmini: en effet le passage que vous citez me paraissait bien maigre, pour être le seul à avoir justifié cette idée d'anges gardiens.

Votre très honorable érudition me confirme dans l'idée et son corollaire "bizarre, vous avez dit bizarre?", d'anges gardiens montés sur planeurs, entretenue en catéchèses dans l'imaginaire des petits cathos-coupables par naissance.

En voilà une fabrique de formatage de cerveaux, dépendants d'une église, d'une secte d'un clan, si ce n'est parasites de tout soutien exogène passant par là, imbibés de cette notion de culpabilité intrinsèque que portent les petits de l'humain (cf nouveau-Testament, ou tel que louée par l'épiscopalien président Michael Curry au dernier mariage du siècle), selon l'antienne:
"vous êtes coupables & ou car Jésus-Christ est mort sur la croix pour vous sauver"
assortie de cette contre-offre: "mais les anges veillent sur vos âmes" (du moins celles de bonne volonté).

Écrit par : divergente | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Je vous cite, divergente:
"En voilà une fabrique de formatage de cerveaux, dépendants d'une église, (...)".

Voici un exemple de ce qui peut arriver quand un cerveau a été formaté par l'Église:

1) Le 15 août 1698, la Vierge Marie, entourée par des anges, apparaît à Benoîte Rencurel, bergère de son état; les anges emportent Benoîte jusqu'au ciel, puis la ramènent dans son hameau, situé non loin de Gap, dans les Alpes françaises (source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Benoîte_Rencurel).
2) Trois ans plus tard, dans la nuit du 16 septembre 1701, un ange qui «éclaire tout le vallon d'un flambeau rayonnant» transporte à nouveau la Benoîte (même source).
3) Le 3 avril 2009, réponse du berger en chef à la bergère: Benoîte Rencurel est reconnue «vénérable» par le pape Benoît XVI. Comme si elle n’était pas assez Benoîte sans être encore benoîtisée.

Je m'attends à un commentaire de Myriam Belakovsky s'appuyant sur Françoise Dolto pour essayer de nous persuader que Benoîte Rencurel a réellement été transportée au ciel par un ange et qu'elle en est réellement revenue...

Écrit par : Mario Jelmini | 22/05/2018

Un autre voyage éthéré est celui que fit le prophète Habacuc lorsque, un ange du Seigneur l’ayant saisi par les cheveux, il fut transporté d’un coup de baguette magique de Judée à Babylone pour y apporter un repas à Daniel, lequel était enfermé dans la fosse aux lions; l’ange ramena ensuite Habacuc en Judée, toujours en le portant par les cheveux. Cet épisode, narré dans un livre intitulé «De la Vie et de la Mort des Prophètes», attribué à saint Épiphane, est mentionné dans le «Dictionnaire historique, critique, chronologique, géographique et littéral de la Bible», d’Augustin Calmet.

Cette histoire peut paraître quelque peu tirée par les cheveux mais elle est caractéristique des premiers temps de la navigation aérienne. Elle nous apprend qu’Habacuc n’était pas chauve, ce qui n’est pas une mince information. Pourtant, la question demeure: qu’aurait fait l’ange si Habacuc avait été chauve? Il aurait probablement été contraint d’aller nourrir lui-même ce pauvre Daniel, qui refusait de manger du lion. Son déplacement depuis la Judée s’en serait trouvé grandement facilité puisqu’il n’aurait eu que la boustifaille à transporter, sans la charge pondérale inutile de ce pelé d’Habacuc (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué). Ensuite, n’ayant pas à reconduire le prophète là où il l’avait enlevé, il aurait pu prendre le temps de visiter tranquillement la métropole chaldéenne avant de remonter au ciel.

À supposer que l’épisode de transfèrement accéléré dont bénéficia Habacuc se déroulât de nos jours, celui-ci préférerait sans doute le confort de l’avion - un moyen de locomotion rendu possible grâce à la complicité d’une foule de cerveaux évolués, à commencer par celui de Léonard de Vinci, précurseur de génie, velu et chevelu s’il en fut. D’ailleurs, depuis les débuts de l’aviation, il y a plus de cent ans, les anges semblent avoir déserté le ciel, aucun des pilotes qui l’ont sillonné n’ayant jamais signalé la présence de Gabriel ou de l’un de ses pairs à quelque altitude que ce fût. Il faut se faire une raison: la question que tout le monde se pose - à savoir: Gabriel est-il poilu et chevelu? - n’est pas près d’être résolue.

Écrit par : Mario Jelmini | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.