UA-119481582-1

18/06/2018

Suite et fin de l'interview de Jésus-Marguerite par Radius Richebon


Radius : Une autre question (ou plutôt: une triple question) que j'aimerais maintenant vous poser: concevez-vous aujourd'hui la vie et le monde de la même manière que lors de votre première venue sur terre? Et cette autre question, corollaire à la précédente: l'enseignement que vous avez dispensé il y a deux mille ans est-il toujours valable? Enfin, dernière demande: avez-vous prévu de vous attaquer directement au jugement dernier ou allez-vous recommencer à prêcher?

Jésus-Marguerite : Si je suis revenu, ce n'est ni pour prêcher, ni pour juger, ni pour sauver le monde. J'ai eu tout le temps, depuis ma montée au ciel, de me rendre compte d'une chose: le Dieu qui m'a été enseigné durant mon enfance n'était qu'un leurre, l'instrument d'une mystification. Par réaction, devenu adolescent je me suis inventé un Dieu à moi, qui régnait sur le monde dans lequel je me trouvais enfermé et satisfaisait mes besoins propres. Mais ce Dieu - j'en suis bien conscient maintenant - n'était que le produit de mon imagination, une construction de mon esprit qui reprenait le portrait de Yahvé brossé par mes ancêtres en le corrigeant sur de nombreux points, à mes yeux essentiels. En vérité, je vous le dis: le vrai Dieu, pour autant qu'il en existe un, n'a rien à voir avec le Dieu mythique des Écritures; il est d'une tout autre nature. Le recul aidant je n'hésite pas à affirmer, aujourd'hui, que le Dieu des trois grandes religions monothéistes n'a pas davantage de réalité que les dieux des mythologies antiques. Des mythologies dans les idées desquelles je ne me suis d'ailleurs pas privé de puiser, qu'il s'agisse de l'iranienne, de la sumérienne, de l'égyptienne, de la grecque ou d'autres.

Radius : Doit-on en conclure que vous ne croyez plus à rien ni à personne?

Jésus-Marguerite : Non! Ma conviction, aujourd'hui, c'est qu'il faut croire à l'Homme. Ou, pour le moins, s'efforcer d'y croire.

Radius : Peut-on parler d'une nouvelle religion?

Jésus-Marguerite : Je préfère ne pas employer ce terme. Simplement, je me suis confectionné ce qu'on pourrait pompeusement appeler une version moderne du décalogue [1], contenant une série de préceptes qui me tiennent désormais lieu de credo.

Radius : Serait-il possible d'en avoir connaissance?

Jésus-Marguerite : Certainement. Je vous en donne volontiers lecture, si vous le souhaitez.

Radius : J'allais précisément vous le demander.

Jésus-Marguerite extrait de son sac à main une feuille de papier et la déplie.

Jésus-Marguerite : J'ai intitulé ce document Les dix recommandations. En voici la teneur:
(1) Tu ne te contenteras pas d’être un honnête homme [2] mais tu remettras tout en question, à commencer par toi-même.
(2) Tu ne t’enfermeras pas dans des habitudes intellectuelles [2] ni dans une surdité volontaire [2] mais tu t’attacheras au contraire à briser la carapace de routines et d’incompréhensions qui t’emprisonnent [3].
(3) Tu prendras de la distance par rapport aux opinions reçues [2] et te méfieras des idées toutes faites; autrement dit, tu agiras d’autorité [4], selon les convictions que tu te seras forgées en pensant par toi-même et non pas en copiant, imitant ou reprenant sans discernement les idées d'autrui [5].
(4) Tu prendras de la distance par rapport aux traditions, aux modes et aux contingences du lieu et du moment.
(5) Tu sauras prendre des risques et feras montre de courage [2] en t’engageant dans la voie du refus des aises, des facilités et des morales confortables [6].
(6) Tu ne te préoccuperas pas de standing ni ne t’empêtreras dans les conformismes [2] et les formalismes qui font obstacle aux grandes décisions [2].
(7) Tu ne te laisseras pas retenir par une quelconque respectabilité bourgeoise [2]; s’il y a lieu, tu heurteras de front les convenances [6].
(8) Tu ne toléreras pas l’intolérable, tu te rebifferas contre le scandale et tu t’indigneras [7] chaque fois qu’il y aura lieu.
(9) Tu ne craindras pas d’être un “signe de contradiction” [8].
(10) En toutes circonstances, tu feras appel à tes connaissances, à tes facultés de discernement, à ta conscience et - last but not least - à ton bon sens [9].

Radius : Tout un programme, en effet. Qu'espérez-vous de la publication de ces recommandations?

Jésus-Marguerite : mon dessein est de donner aux femmes et aux hommes de ce temps des préceptes susceptibles de les orienter et de les guider dans leur quête du divin.

Radius : En somme - si je puis me permettre - ce que l'Évangile a déclaré à votre sujet en Jean 1:7 et 1:8 reste valable: vous êtes revenu dans l'intention de "rendre témoignage à la lumière"?

À peine Radius Richebon eut-il achevé sa phrase qu'une panne d'électricité plongea le bâtiment de la Télévison suisse romande dans l'obscurité. L'activation automatique des circuits de secours demeura sans effet, ceux-ci s'avérant hors d'usage.

C'est alors qu'une voix puissante retentit dans le ciel genevois. Une voix si distincte que même les sourds purent l'entendre. Une voix qui articula, allez savoir pourquoi: "Et la lumière ne fut plus".

images-1.jpeg



[1] Pour la version biblique du décalogue, voir Exode 20:3-17 et Deutéronome 5:7-21.

[2] Cf. Daniel-Rops, Jésus en son temps, ouvrage publié en 1945, pp. 216 à 219 (sous le sous-titre “Nicodème”) dans la collection Club international du livre - Bruxelles.

[3] Cf. Daniel-Rops, op. cit., p. 307 (sous le sous-titre “Formation des apôtres”)

[4] Cf. Daniel-Rops, op. cit., p. 237 (sous le sous-titre “Jésus enseigne”).

[5] “Pourquoi ne jugez-vous pas par vous-mêmes de ce qui est juste?” (Luc 12:57). En haranguant ainsi la foule, Jésus aurait pu enchaîner: “Et pourquoi ne jugez-vous pas aussi par vous-mêmes de ce qui est bien et de ce qui est mal?” [5.1]. Il semble toutefois s’être abstenu de pousser le bouchon aussi loin - en tout cas lors de ce discours. Tenir un tel propos serait en effet revenu à critiquer publiquement le bien-fondé de l’expulsion d’Adam et Ève du jardin d’Éden - donc, pratiquement, à nier l’existence d’un péché originel. Le sermon de Jésus eût été alors été ressenti par les juifs comme une provocation inadmissible et eût sans doute avancé l’heure de son arrestation.

......... [5.1] Cf. Genèse 2:9, 2:17, 3:5 et 3:22. • Sophonie 1:12 rapporte le cas d’insoumis qui pensaient que “L'Éternel ne fait ni bien ni mal” (traduction Louis Segond et Segond 21; autres traductions rencontrées: ◊ “L'Éternel ne peut faire ni bien ni mal” [version synodale de la Bible, huitième revision, Lausanne/1956 et Traduction Œcuménique de la Bible/2010], ◊◊ “L'Éternel ne fait ni du bien ni du mal” [Bible du Semeur], ◊◊◊ “Le Seigneur ne peut rien faire, ni en bien ni en mal” [La Bible Parole de Vie et La Bible en français courant]).
L’aptitude ou plutôt l’inaptitude de l’être humain à “distinguer le bien et le mal” (II Samuel 14:17, traduction Segond 21; on trouve aussi la traduction “discerner le bien et le mal”) ou à “distinguer le bien du mal” (I Rois 3:9, traduction Segond 21; on trouve aussi les traductions “discerner le bien du mal” et “discerner entre le bien et le mal”) est un thème récurrent dans les religions abrahamiques.

[6] Cf. Daniel-Rops, op. cit., p. 252 (sous le sous-titre “L’action évangélique”).

[7] • “Jésus, voyant cela, fut indigné” (Marc 10:14). • Indignez-vous est le titre d’un manifeste de Stéphane Hessel (1917-2013) publié en 2010 chez Indigène éditions.

[8] Cf. Daniel-Rops, op. cit., p. 287 (sous le sous-titre “Hostilités et résistances”). Voir aussi Luc 2:34: “cet enfant [Jésus] est destiné (...) à devenir un signe qui provoquera la contradiction”.

[9] Cf. Daniel-Rops, op. cit., p. 334 (sous le sous-titre “Sa vie humaine”, dernier paragraphe).

03:06 | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Que la lumière soit......

11 ème commandement:

-Tu prendras le temps de t'informer, du pourquoi des croyances humaines, d'étudier la véritable histoire humaine en particulier celle des SUMER et des PHARAONS ou l'invention des dieux, (ramené par la ruse et la force à un seul dieu par les Romains) est actée. D'autres civilisations d'Asie ont existé, mais moins proches de nous.

12 ème commandemant:

-Tu prendras le temps de méditer dans la nature, la contempler et la comprendre dans les véritables forêts, pas celles ou les arbres sont alignés comme des oignons. N'oublie jamais que tu marches sur 4,5 milliards d'années dévolution. Etudier la géologie, la vie des planètes de l'univers n'est pas à négliger.

13 ème commandement:

-Tu essaieras de ne plus employer les mots terroristes -croire, -miracles, dieu, patrimoine, paradis, enfer, et bien d'autres afin de te débarrasser de la gangue des croyances imposées dès l'enfance.

14 ème commandement:

-Tu défendras la LIBERTÉ, la LAÏCITÉ "5 étoiles" que tu as hérité de tes parents et des dizaines de millions de morts, en cultivant ton jardin mental par la pratique des Arts, de la Culture que tu transmettras à tes enfants et à tous ceux qui veulent sortir gagnants dans le monde de demain qui a commencé hier.

15 ème commandement:

-Sois un bon prophète en la matière. La naissance, la vie et la mort font partie de la vie et du bonheur, tu travailleras pour bien finir ta vie comme une étoile qui aura éclairé le monde et l'univers.

16 ème commandement:

- éloigne tes enfants des religieuses et religieux de tous poils ...............................................

17 ème commandement: ////////////////////////////////////////////////////

Écrit par : Pierre NOËL | 19/06/2018

Les commentaires sont fermés.