UA-119481582-1

09/06/2018

Une teigne

Fiction, projection, animisme, anthropomorphisme [1] - les hommes ont inventé les dieux (Xénophane l’affirmait déjà, cinq cents ans avant J.-C.).
Et Dieu? Est-ce Dieu qui a créé l’homme à son image (cf. Genèse 1:26-27, 5:2 et 9:6) ou l’homme qui a créé Dieu à son image?

L'homme est faible, faillible et commet des erreurs. On en déduit que Dieu, si l'on admet qu'il a conçu l'homme à son image, est lui-même faible, faillible et commet des erreurs.

À l’instar de l'homme qu'il a créé à sa ressemblance, Dieu est orgueilleux, égoïste, arrogant, menteur et tricheur.
Cherchez l'erreur.

[1] Anthropomorphisme: “Tendance à attribuer aux objets naturels, aux animaux et aux créations mythiques des caractères propres à l’homme” (Le Petit Larousse grand format, édition 2004).

—————————————————————

Le Seigneur se soucie autant des hommes [2] que les hommes se préoccupent du sort des macaques rhésus, des cochons d’Inde, des pucerons, des cancrelats ou de ces insectes diptères “aux formes trapues, aux antennes courtes, au vol bourdonnant et zigzaguant” (Le Petit Larousse illustré, éd. 1996) qu’ils appellent «mouches» et qu’ils écrasent sans merci ni manifester le moindre remords [3].

[2] “Jusques à quand, ô Éternel, m’oublieras-tu sans cesse?” (Psaumes 13:1 ou 13:2, selon la numérotation adoptée). Ésaïe 40:22 constate qu’“aux yeux de l’Éternel, les habitants de la terre sont comme des sauterelles”. Daniel 4:35 va plus loin: “Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant”. Mais peut-être convient-il de ne pas attacher trop d’importance au témoignage de Daniel puisqu’il implique la néantise de son auteur [2.1] aux yeux du Créateur (bel exemple d’autogoal).

......... [2.1] En bonne syllogistique, cela donne:

Tous les habitants de la Terre ne sont que néant;
or Daniel est un habitant de la Terre;
donc Daniel n’est que néant.

Bien entendu, il est loisible de remplacer le nom de Daniel par celui de n’importe quel autre représentant de la faune terrestre: Abraham, Moïse, David, Ésaïe, Jérémie, Ézéchiel, Marie, Jésus, Pierre, Jacques, Jean, Paul, Jean-Paul I et II, Benoît I à XVI, François, Mohammed, Ali, Marguerite, etc.

[3| Sachant que Dieu ne répugne pas à proposer en parabole un moucheron (Le Coran II:26; certains traducteurs ont opté pour moustique plutôt que pour moucheron) et que Jésus n’a pas hésité à reprocher aux pharisiens d’être plus tolérants avec les chameaux qu’avec les moucherons (lire Matthieu 23:24), l’intérêt manifesté ici pour le sort des mouches est peut-être moins prosaïque qu’il n’y paraît. D’ailleurs mouches, moucherons, moustiques, pucerons, araignées, sauterelles, coccinelles, mantes (religieuses ou non) ou rats d’égout – ne sont-ce pas là autant de créatures du bon Dieu? [3.1] Sans compter que le “bon” Dieu en question n’a pas hésité teigne.jpgà se comparer lui-même à “une teigne” vis-à-vis d’Israël (Osée 5:12; dans la traduction de la version synodale, huitième revision, Lausanne 1956, on trouve “un ver rongeur” à la place de “une teigne”) et à une “carie” vis-à-vis de Juda (ibid.; dans la traduction proposée sur «http://www.levangile.com/Bible-Annotee-Osee-5.htm», on peut lire “vermoulure” à la place de “carie”).
Si les hommes avaient un tant soit peu d’égards envers les mouches et autres insectes, ils renonceraient à rouler en automobile (il suffit d’observer, par temps beau et chaud, la surface d’un pare-brise ou d’un capot après quelques heures de conduite pour mesurer le peu de cas qu’ils font de ces malheureuses bestioles) [3.2]. Cela étant, il faut reconnaître que les teignes sont nuisibles, d’où la nécessité de les combattre.
Jésus a dit: «(...) vous aussi, cherchez le trésor qui ne périt pas, qui demeure dans l’endroit où la mite ne peut le manger, ni le ver ne peut le détruire»” (Évangile extra-canonique de Thomas, logion 76).

......... [3.1] S’adressant à ceux qui croient à un ou à plusieurs dieux autres que Dieu, le Prophète leur assène: Ceux [les dieux] que vous invoquez en dehors de Dieu ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s'uniraient pour cela (Le Coran XXII:73).

......... [3.2] Mardi 15 avril 2014, la commission des Lois de l'Assemblée nationale française a reconnu aux animaux la qualité d’“êtres vivants doués de sensibilité". On n’a observé aucune modification du comportement des automobilistes français depuis lors. De même, la SNCF continue à faire circuler ses trains et nombre de Français à les emprunter. Les êtres humains seraient-ils privés de sensibilité? Créés par Dieu à l'image de Dieu, ils ont nécessairement la même sensibilité (ou la même insensibilité) que leur créateur. Foi de créationniste...

19:00 | Commentaires (33) |  Facebook | | |

Commentaires

Cette obsession à propos des dieux tourne à la pathologie.

Écrit par : Daniel | 10/06/2018

Répondre à ce commentaire

La pathologie, cher Daniel, cherchez-la chez ceux qui, par le passé, ont cru à tous ces dieux (Mithra par exemple) qui n'appartiennent plus aujourd'hui aux religions mais à l'histoire des religions.
La pathologie, cher Daniel, cherchez-la chez ceux qui, de nos jours, continuent à croire à un dieu du genre Yahweh, Trinité chrétienne ou Allah - des pseudo-divinités qui relèveront demain de la mythologie (pour moi comme pour bien d'autres, elles y appartiennent déjà).

Si l'on en croit "la parole de l'Éternel" (Osée 4:1) révélée au prophète, Dieu s'est lui-même présenté comme une teigne, comme une carie. La Bible et le Coran sont pleins d'âneries de ce genre et une partie du bon peuple croit encore aujourd'hui à ces inventions. Même des pasteurs et des curés, quand on exprime des doutes au sujet de la véracité de tel ou tel récit (pour prendre un exemple: la transformation d'eau en vin lors des noces de Cana), se contentent de répondre, comme si c'est ainsi qu'ils allaient vous convaincre: "C'est écrit dans la Bible". Là, on peut vraiment de pathologie.
Une pathologie qui relève de l'exploitation de l'homme par l'homme. Plus précisément: de l'exploitation de la crédulité des hommes par les Églises.

Les religions ont leurs missionnaires au service de Dieu.
Considérez-moi comme un missionnaire au service de la vérité.

Il serait temps pour certains d'ouvrir les yeux.

Écrit par : Mario Jelmini | 10/06/2018

Répondre à ce commentaire

Il est bien plus difficile de transformer le vin en eau que l'eau en vin.
Mais je ne vous demande pas de comprendre. C'est comme ça. Et il faut une intelliegence supérieure pour le comprendre.

Pour le reste, je vous donne bien volontiers raison.

Mais expliquez au Béotien que je suis quel est l'intérêt de citer la bible à tout bout de champ si vous cherchez la vérité, puisque la vérité ne s'y trouve pas?

Ne chercheriez-vous pas plutôt le mensonge?

" (...) que les hommes se préoccupent du sort des macaques rhésus, des cochons d’Inde, des pucerons, des cancrelats ou de ces insectes diptères “aux formes trapues, aux antennes courtes, au vol bourdonnant et zigzaguant” "
Hélas!

Je suis très déçu. pj vous est passé devant pour le blog le plus commenté. Cela vous apprendra à ne plus me censurer... ni à pratiquer un double standard.

Écrit par : Daniel | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Ne chercheriez-vous pas plutôt le mensonge?"

Je m'emploie en effet à débusquer, à démasquer, à démystifier.
Et je dénonce toutes ces fausses croyances dont on nous abreuve.

Une vérité vide vaut mieux qu'un mensonge plein.

“On ne s’égare point parce qu’on ne sait pas, mais parce qu’on croit savoir” (Jean-Jacques Rousseau, «Émile» ou «De l’éducation»).

Foin de ces religions qui nous égarent.
Foin de ce Dieu qui (de l'aveu même des religions qui l'enseignent) nous égare:

• “L’Éternel te frappera de délire, d’aveuglement et d’égarement d’esprit” (Deutéronome 28:27-28);
• “Dieu égare qui Il veut” (Le Coran VI:39; dans le même sens: le Coran VII:155);
• “Nombreux sont ceux qu’il [Dieu] égare” (Le Coran II:26);
• Dieu n’est “pas celui qui dirige les aveugles en les faisant sortir de leur égarement” (Le Coran XXX:53, traduction Denise Masson);
• “Il [Dieu] les rend sourds et aveugles” (Le Coran XLVII:23)
• “Qui rend (...) aveugle? N'est-ce pas moi, l'Éternel?” (Exode 4:11);
• “Et Dieu les frappa d’aveuglement” (II Rois 6:18);
• “Puis Jésus dit: «Je suis venu dans ce monde pour (...) que ceux qui voient deviennent aveugles»” (Jean 9:39, à mettre en relation avec Jean 5:20 : “Car le Père (...) lui montre [au Fils] tout ce qu’il fait”).

Voulons-nous continuer à nous laisser abuser par des religions et des tarés qui professent un Dieu qui égare les hommes?

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

Daniel,

PJ le "blog le plus commenté"...

Blog Jenni: vous écrivez un commentaire puis cliquez sur Envoyer.
Le commentaire, tout et n'importe quoi, est immédiatement publié.
Quelle "victoire" de Pierre Jenni?


Nous avons appris à lire et sommes en mesure d'apprécier ou non les Ecrits bibliques.
En initiant au yoga arrivés à la dimension spirituelle de notre être il est possible de préciser, avec le nom du chakra: dimension spirituelle de notre être…"propriété privée" et, en parlant par image, "chacun de se retirer sur la pointe des pieds".

Le dieu de l'Ancien Testament qui demande à ses fidèles qu'ils se considèrent comme des serviteurs inutiles est-il un patron sympa?
Ou, à ceux qui ne respectent pas sa Loi qu'il sera la carie de leurs os, un père, un ami?

Jésus, envoyé par Dieu se présente médecin… médecin dentiste, également?

On comprend bien que l'enseignement de la Bible est une invitation à la réflexion, à la recherche, à la culture de soi-même et puis il y a d'autres livres de la Bible qu'éternellement ceux sur lesquels on ne cesse de s'appesantir…

On peut rêver, imaginer:

la chute d'Adam et d'Eve coupable d'avoir désobéi a été inventée pourquoi pas par un adulte qui assiste au désespoir d'un enfant qui vient d'assister à une horreur, un carnage alors l'adulte de lui expliquer que ce ne fut pas toujours ainsi sur la terre.
Qu'il n'y avait que de la paix et de l'amour mais qu'un jour deux êtres désobéirent au bon Dieu… et l'adulte, insistant: c'est pourquoi il faut toujours obéir à son papa et à sa maman!

Jésus améliora le passage concernant les serviteurs désormais non plus inutiles mais amis et le judaïsme enseigne que l'enfer n'est pas éternel.
Regardez la Syrie, par exemple, ses habitants n'y vivent-ils pas comme en enfer?

Pourquoi se représenter le public forcément ignare, débile, nul?
S'employer à dire au public ce qu'il a ou n'a pas à croire n'est-ce pas exactement ce que fut la démarche des églises!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Les religions ont leurs missionnaires au service de Dieu.
Considérez-moi comme un missionnaire au service de la vérité.

Il serait temps pour certains d'ouvrir les yeux."

Comme les missionnaires vous êtes certains de non seulement détenir LA vérité mais qu'en plus il est de votre devoir de la faire découvrir à celles ceux qui n'ont pas le privilège d'être aussi éclairé que vous.

Comme pour les missionnaires, cette démarche me parait vaine, prétentieuse et condamnée à l'échec.

Mais bon, visiblement, cela vous fait du bien de vous sentir plus futé que la moyenne.....

Bonne journée !

Écrit par : Vincent | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ce blog est intitulé «Croire ou ne pas croire». Il entend (dé)montrer l'absurdité d'un grand nombre des croyances qui ont été enfoncées dans le crâne de ceux qu'on appelle les croyants alors qu'ils n'étaient que des enfants.

Pour les chrétiens, les musulmans sont dans l'erreur. Pour les juifs et les musulmans, les chrétiens ont tort. Pour les protestants, les catholiques se trompent. Et ainsi de suite.

Catholiques, orthodoxes, protestants, darbystes, témoins de Jéhovah, mormons, etc. - tous savent mieux que les autres. De mon point de vue, ils ont tous raison sur un point: les autres ont tout faux.
Car selon moi, ils ont tous tort.

Ma démarche est vaine? Prétentieuse? Vouée à l'échec?
Quand un édifice est lézardé, quand un immeuble tombe en ruines, on l'évacue et on le démolit. Et une fois l'emplacement nettoyé, on construit sur les ruines de l'ancien un nouvel immeuble, plus beau, plus grand, plus confortable et plus fonctionnel que le précédent. Un nouvel immeuble dont les plans ont été dessinés à l'avance et pour la construction duquel on emploie des techniques et des matériaux modernes.

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

J`ai une bonne nouvelle pour vous Mario: Dieu, c`est vous. Ne vous gonflez pas la tete pour autant car vous partagez cet honneur avec toute la création. Bref, vous etes le Grand Patron, mais comme tout le monde est le Grand Patron, la Marguerite a décidé de ne plus servir le ristrett au patron (qui en profite a chaque fois pour lui passer la main sous la jupe) car toutes ces tasses, c`est vraiment trop galere a laver chaque fois.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Comme beaucoup de personnes dans le monde j'ai vécu une manifestation du phénomène OVNI.
Après avoir cherché, étudié Jung, tout un ouvrage à ce sujet, Jacques Vallée, notamment et d'autres pendant une trentaine d'années je recommande une fois de plus la lecture du livre de Fabrice Bonvin OVNIS LES AGENTS DU CHANGEMENT Le Temps

Je crois en une intelligence extra-terrestre qui "au conditionnel" pourrait correspondre à la Shekinah ou Présence divine enseignée par le judaïsme.

Ces "agents du changement" sont appelés des "contactés" (sans pathologie particulière comme affirmé dans le livre de Bonvin).

Le phénomène OVNI appelle deux démarches l'une concerne l'écologie souci et respect de la planète l'autre l'élévation de la conscience (il est révélateur ou significatif d'observer que toute personne, désormais, qui commet une parole ou des lignes "édifiantes" est négativement taxée de bien-pensance…!

A propos de ces "agents de changement" en milieu chrétien nous chantions: "Envoie des "messagers", Seigneur, dans le monde entier(…)

Ceux qui imagineraient que ces dits "contactés" racontent des histoires "rien que pour se faire valoir" se fichent le doigt dans l'oeil au moins jusqu'au coude.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Je vous suis parfaitement, Myriam. Inutile de préciser que je fais partie des personnes contactées par ces envoyés, ces messagers dont vous nous parlez. C'est un chose que Vincent a de la peine à comprendre, lui qui a le culot de prétendre que je raconte des histoires juste pour me rendre intéressant. Comme vous le dites si bien: il se fiche le doigt dans l'oeil au moins jusqu'au coude.

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

Daniel, Vincent et les autres,

Il faut des personnes comme Mario Jelmini pour expliquer aux crédules l'ampleur "des légendes insensées des religions" Il est vrai que les hommes ont une imagination au service de leur orgueil qui dépasse l'entendement, mais aussi une bêtise infinie.
J'ai vécu au temps des déesses, elles représentaient les croyances matriarcales. Les hommes les traitaient en déesse-mère et elles avaient toute latitude d'être libres. Savez-vous pourquoi. Les femmes leur donnaient des enfants sans qu'ils sachent qu'ils étaient géniteurs.
Je vis au temps du Dieu unique. Lorsque l'homme saisit le sens de la fécondation et qu'il en était le géniteur, il renversa la vapeur. Les religions patriarcales, les trois monothéistes firent leur apparition. Les hommes sûrs de leur virilité anéantirent les déesses et ils traitent les femmes aujourd'hui comme une chose, une marchandise, une servante, une esclave.
Je m'amuse de voir Vincent, Daniel et les autres de s'accrocher aux préceptes religieux alors que les femmes préparent déjà la fin des monothéistes et de ses lois patriarcales.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Jeudi ou vendredi je mettrai en ligne un billet qui devrait vous plaire, Noëlle. Il y sera question de sagesse, un mot qui n'est pas du genre féminin par hasard...

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

Mario Jelmini, vous me voyez désolé de vous contredire mais pour le modeste protestant réformé que je suis, aucun croyant quel que soit sa religion ne se trompe complètement à partir du moment où il est capable de suffisamment d'ouverture d'esprit pour considérer qu'il ne détient pas forcément LA (seule et unique) vérité.

En d'autres termes, les seuls qui ont vraiment tort à mes yeux, ce sont ceux (fort nombreux il est vrai chez les croyants mais aussi chez les laïques apparemment) pour qui le doute est un signe de faiblesse...

Écrit par : Vincent | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Petite précision, le terme OVNI a été remplacé par "PAN", pour phénomène aérospatial non-identifié il y a peu.

Écrit par : Laurent Lefort | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Le judaïsme, le christianisme et l’islam se réclament tous trois d’Abraham et de la loi mosaïque (laquelle commande, entre autres, d’aimer son prochain). À partir de là, il y a divergence:
- le juif ne reconnaît ni l’Évangile, ni le Coran (que, le plus souvent, il n’a pas lus),
- le chrétien rejette le Coran (que, le plus souvent, il n’a pas lu),
- le musulman condamne l’Évangile (que, le plus souvent, il n’a pas lu) [1] et
- tant le chrétien que le musulman honnissent le juif, dont ils ont pourtant repris la tradition religieuse.

Comment opérer le bon choix, entre tous ces détenteurs de la Vérité, ces prétendants à la Victoire finale?

Pauvre Abraham, pauvre Isaac, pauvre Jacob! S’ils pouvaient renaître de leurs cendres, ils feraient sans doute une drôle de mine en prenant connaissance des controverses et des dissensions auxquelles leur héritage spirituel a donné lieu. Quel parti prendraient- ils?

Pas simple, le monothéisme.

[1] “Quiconque désire une religion autre que l'Islam ne sera point agréé et sera, dans l'au-delà, parmi les perdants” (Le Coran III:85).

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Allons Mario, vous et moi savons bien que ce n`est pas la religion qu`il faut adorer. Il ne faut d`ailleurs pas adorer Dieu non plus car il n`en a rien a cirer de notre adoration. Le contraire est vrai aussi, il ne sert a rien non plus de blasphémer. En fait, tous les chemins menent a la Vérité pour peu que l`on ne s`égare pas en route.

Écrit par : canard gonflable supplétif | 11/06/2018

Canard gonflable supplétif me fait penser au sauteur de Théodore de Banville (1823-1891):

Le saut du tremplin

(...)

De la pesanteur affranchi,
Sans y voir clair il eût franchi
Les escaliers de Piranèse.
La lumière qui le frappait
Faisait resplendir son toupet
Comme un brasier dans la fournaise.

Il s'élevait à des hauteurs
Telles, que les autres sauteurs
Se consumaient en luttes vaines.
Ils le trouvaient décourageant,
Et murmuraient : "Quel vif-argent
Ce démon a-t-il dans les veines?"

Tout le peuple criait : "Bravo!"
Mais lui, par un effort nouveau,
Semblait roidir sa jambe nue,
Et, sans que l'on sût avec qui,
Cet émule de la Saqui
Parlait bas en langue inconnue.

C'était avec son cher tremplin.
Il lui disait : "Théâtre, plein
D'inspiration fantastique,
Tremplin qui tressailles d'émoi
Quand je prends un élan, fais-moi
Bondir plus haut, planche élastique!

"Frêle machine aux reins puissants,
Fais-moi bondir, moi qui me sens
Plus agile que les panthères,
Si haut que je ne puisse voir,
Avec leur cruel habit noir
Ces épiciers et ces notaires!

"Par quelque prodige pompeux
Fais-moi monter, si tu le peux,
Jusqu'à ces sommets où, sans règles,
Embrouillant les cheveux vermeils
Des planètes et des soleils,
Se croisent la foudre et les aigles.

"Jusqu'à ces éthers pleins de bruit,
Où, mêlant dans l'affreuse nuit
Leurs haleines exténuées,
Les autans ivres de courroux
Dorment, échevelés et fous,
Sur les seins pâles des nuées.

"Plus haut encor, jusqu'au ciel pur!
Jusqu'à ce lapis dont l'azur
Couvre notre prison mouvante!
Jusqu'à ces rouges Orients
Où marchent des Dieux flamboyants,
Fous de colère et d'épouvante.

"Plus loin! plus haut! je vois encor
Des boursiers à lunettes d'or,
Des critiques, des demoiselles
Et des réalistes en feu.
Plus haut! plus loin! de l'air! du bleu!
Des ailes! des ailes! des ailes!"

Enfin, de son vil échafaud,
Le clown sauta si haut, si haut
Qu'il creva le plafond de toiles
Au son du cor et du tambour,
Et, le coeur dévoré d'amour,
Alla rouler dans les étoiles.

(Recueil : Odes funambulesques)

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

OVNI... c'est chantant

Le phénomène OVNI connaît jusqu'en ses tripes le contacté et s'il a l'oreille avant tout musicale le phénomène l'atteindra par des "touches" de musique en lui faisant ainsi tendre l'oreille.

OVNI PAN c'est un peu comme le Notre Père.
En haut lieu, soudain, on décide d'en changer une demande.
Le peuple des fidèles n'a rien à dire.

Ne nous laisse pas "entrer en tentation"… désormais.

On la boucle, on se tait.
On s'incline.

A - men

Écrit par : Myriam | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

C`est un beau compliment que vous faites la au canard supplétif, Mario. Il est parti grignoter quelques cheveux d`ange de saison a l`autre bout du parc mais je lui transmettrai a son retour.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Maintenant, en repassant les instants avant que je ne descende, fillette, dans la chambre à manger de mes grands-parents
je me réveille et regardant les volets avec de la lumière pense non pas à l'heure qu'il est, le temps, mais au temps qu'il fait… au ciel

ce qui donne déjà ciel… spatial

sans attendre ma grand-mère qui vient toujours me préparer le matin je descends dans la salle à manger… ce qui n'est jamais arrivé

en recherche sur cet événement choix de quatre mots: temps lieu pensée action

Dans la salle à manger je lève deux stores légers, le troisième plus que lourd

(plus tard ce store lourd, entre les deux autres, symboliquement, entre nos deux yeux représentera le troisième oeil, sorte de sixième sens avec clairvoyance, intuition notamment

j'abrège: je regarde par la fenêtre de la salle à manger en même temps il y a comme une présence qui envahit la chambre, à ma gauche

je vois un feu dans le ciel une petite flamme m'arrive "comme contre"

quand je reviens à moi
(implique que je me suis évanouie)

interprétations sur interprétations recherches depuis "1969" ne m'ont pas apporté une réponse claire: que s'est-il exactement passé?

PAN. phénomène spatial non identifié apporte une meilleure orientation de recherche qu'objet volant non identifié soit OVNI

En mes recherches le feu prend la forme d'un soleil également d'une hostie soit le Christ à l'Eucharistie

Pan est également un dieu de la mythologie ou TOUT ou CAMPAGNARD

Or, Jésus, vivant le plus souvent en Galilée peut être dit "campagnard" lesquels, campagnards de Galilée, n'avaient pas la réputation d'avoir inventé la poudre, comme on dit, tout en étant dotés d'un accent de terroir qui faisait se tordre de rire les *bobos" d'alors.

Mythologie, philosophie.

Adapté, comme l'ensemble de ce phénomène, toujours, à l'esprit du temps selon le développement du cerveau humain reptilien avec gnomes limbique avec, notamment, ondines l'ère industrielle avec les soucoupes volantes, etc.

Lire ce livre de Fabrice Bonvin OVNIS AGENT DU CHANGEMENT en vaut la peine.

Merci Mario Jelmini et Laurent Lefort.

Écrit par : Myriam | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

« quel est l'intérêt de citer la bible à tout bout de champ si vous cherchez la vérité, puisque la vérité ne s'y trouve pas? »

Je trouve instructif de relever toutes ces âneries, stupidités, incohérences, etc. Cela révèle à quel point les croyants sont des imbéciles dangereux.

Écrit par : petard | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de vous mouiller, petard. Contrairement à ce que laisse entendre la sagesse populaire, un petard qui se mouille c'est autre chose qu'un petard mouillé...

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

« Pauvre Abraham, pauvre Isaac, pauvre Jacob! S’ils pouvaient renaître de leurs cendres »

Ah bon ! leurs dépouilles ont été cramées... ça remonterait à si loin cette «[...]» des crématoires...

Écrit par : petard | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Tiré de «https://fr.wikipedia.org/wiki/Crémation»:
"L'ensemble des peuples indo-européens anciens, à l'exception de l'Iran mazdéen, a pratiqué la crémation conjointement avec l'inhumation. La motivation initiale de la crémation semble être d'empêcher le retour de l'âme du mort dans le corps. Par ce moyen, ce qu'il y a de divin chez l'homme est emporté par le feu vers le ciel et peut s'unir aux êtres célestes tandis que l'élément terrestre reste ici-bas demeurant dans les restes des os. Elle est basée sur la conception que c'est le feu qui a conféré aux dieux l'immortalité. Le feu immortalise également les victimes des sacrifices. Mais, cette immortalité est limitée au monde divin. L'homme ne peut espérer s'en approcher qu'après sa mort, par la « voie des dieux », l'héroïsation (...)."

Originaire d’Ur (cf. Genèse 11:27-31), en basse Mésopotamie (actuellement en Iraq), Abraham vint s’établir avec son clan en Palestine (cf. Genèse 12:1-5 et Actes 7:2-4) [1] au XIXe siècle avant J.-C. [2], y apportant les us et coutumes de sa région d'origine. L’Ancien Testament (en particulier la Genèse, chapitres 11 à 25) rapporte qu’Abraham eut deux fils: Ismaël (l’aîné) et Isaac; ce dernier, né de Sara (laquelle était à la fois la demi-soeur et l’épouse d’Abraham), est l’ancêtre du peuple juif, tandis qu’Ismaël, né d’Agar (une esclave égyptienne au service de Sara), est l’ancêtre du peuple arabe.
Fils d’Isaac (et donc petit-fils d’Abraham), Jacob - surnommé Israël - eut douze fils [3], qui furent les ancêtres des douze tribus d’Israël (je vous le rapporte comme on me l'a enseigné quand j'étais môme à l'école du dimanche mais c'est sans garantie).

[1] Psaumes 105:12 précise: “Ils étaient alors peu nombreux, très peu nombreux, et étrangers dans le pays”.

[2] La datation est aussi incertaine que la réalité historique du personnage d’Abraham et de l’épopée censée avoir été la sienne (lire «https://fr.wikipedia.org/wiki/Abraham#Travaux_des_historiens_sur_l’historicité_d'Abraham»).

[3] À l’instar de son oncle Ismaël, qui lui aussi eut douze fils (voir Genèse 17:20 et 25:12-16) - pas un de plus, pas un de moins...

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

Les croyants veulent rester dans leur croyances zinzin par paresse. N'ayant aucun argument, ils croaent, du verbe croasser, que les autres sont comme eux.
Selon eux, personne n'a la vérité, tout est écrit, c'est le destin, c'est la création, il n'y a rien à redire, rien à faire, surtout, ne pas se poser de questions, prier et croire aux fables des religieux grands Z'amis des royautés de tous poils.
-Création: mot terroriste comme le mot croire remplaçant les mots: pensée, réflexion, recherche, information, histoire, rêve, imagination, etc.

Employer le mot création évite de se creuser la tête, ce mot permet la paresse, force à écouter le curé, le pasteur, l'imam et autres manipulateurs de l'inconscient.

Les six rois-dieux sont dans l’ordre :

- Rê,
- Shou,
- Geb,
- Osiris,
- Horus,
- Thot (incertain).

https://labalancedes2terres.info/spip.php?article157

""Saint Dominique de Guzman échoue à ramener les hérétiques à la foi catholique. Le pape Innocent III décide en désespoir de cause de recourir à la force.

Le légat pontifical tente de convaincre le comte Raimon VI de Toulouse de prendre la tête d'une expédition contre les cathares, aussi appelés «Albigeois».

Mais le comte de Toulouse, qui descend du fameux Raimon IV de Saint-Gilles, chef de la première croisade en Terre Sainte, refuse net de combattre ses propres sujets. Il s'ensuit une dispute, l'excommunication du comte, le départ du légat pontifical et de son escorte, enfin son assassinat ! Ce drame de trop entraîne le pape à lancer l'appel à la croisade sans oublier de canoniser son légat. L'expédition porte officiellement le nom d'«Affaire de la Paix et de la Foi» (en latin, negotium pacis et fidei).

C'est la première fois qu'une croisade est dirigée contre des gens qui se réclament du Christ. Mais cet aspect ne gêne pas les contemporains tant il est vrai que l'hérésie cathare ne saurait être tolérée.

Le roi Philippe Auguste préfère se tenir en réserve. En bon politique, il ne veut pas altérer son image dans une guerre contre des gens qui sont formellement ses sujets. Il désapprouve aussi l'intervention du pape dans une affaire intérieure à la France et le fait savoir. Mais il ne s'oppose pas à ce que l'abbé Guy des Vaux-de-Cernay démarche les seigneurs d'île-de-France.

L'expédition réunit un certain nombre de ces seigneurs ainsi que le comte de Toulouse, par opportunisme. Elle est placée sous le haut commandement de l'abbé Arnaud-Amalric, qui n'est autre que le chef du puissant ordre monastique de Cîteaux. Les opérations militaires débutent par le sac de Béziers et le massacre de sa population, le 22 juillet 1209.""

https://www.herodote.net/index.php

Des millions de personnes gamins ou adultes ont été torturées, massacrées, tuées à cause des croyances.

la vieille peau, reine d'Angleterre à ainsi tué près de 2 000 personnes en Argentine pour les fables et "ses territoires" 53 régions du monde lui appartiennent car, elle aussi est issue du monde du plus fort et du plus rusé.

le dieu inventé est un prétexte pour toutes les saloperies du monde.

Nul n'a la vérité car c'est la création? Tiens donc, les crétins ne se créent pas ils le deviennent par paresse ou, sournoisement, par la main-mise des religieux sur les gamins.

Écrit par : Pierre NOËL | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Pierre Noël a écrit: "Les croyants veulent rester dans leur croyances zinzin par paresse" (début de son commentaire) "ou, sournoisement, par la main-mise des religieux sur les gamins" (fin de son commentaire).

“La curiosité nous est inutile après la venue du Christ Jésus; après l’Évangile, nous n’avons plus besoin de rechercher la vérité” (Tertullien [1]). Voilà bien le drame! Fort des réponses définitives proposées (mieux: imposées) par sa religion, le croyant est dispensé de penser et de chercher, dispensé de produire un effort. Il se cantonne dans une vision tronquée, bornée, calfeutrée du monde. Il se sait pardonné d’avance, même pour des fautes qu’il n’a pas commises ou qui n’ont jamais existé. Mystifié, aveuglé, soûlé, gavé de dogmes et de rites, pris dans les filets d’une orthodoxie figée et stérile, il n’a plus faim, il n’a plus soif [2]. Et n’ayant plus faim, n’ayant plus soif, il piétine, il stagne[3]. La vérité est que les religions sont un facteur de stagnation, de gel, d’inertie, d’inhibition, de sclérose et qu’à ce titre elles tiennent les hommes éloignés du véritable Dieu en leur imposant un carcan [4]. C’est ainsi que Marguerite, malgré toute l’affection qu’elle porte à Jésus, rejette la proposition de Tertullien citée en tête du présent paragraphe. Selon notre prophétesse comme selon Nietzsche, “le plus grand danger pour l’avenir humain, ce sont les bons et les justes, ceux qui croient savoir ce qui est bien et mal, et qui ne veulent pas que l’on cherche encore dans ce domaine” [5].

[1] Tertullien: apologiste chrétien, le premier des écrivains chrétiens de langue latine. Né vers 155 à Carthage (actuellement en Tunisie), mort vers 222 dans la même ville.

[2] Cette stratégie de rassasiement apparaît notamment dans • Ésaïe 49:10 : “Ils n’auront ni faim ni soif” (c’est l’Éternel qui fait cette promesse), • Jean 6:35 : “Jésus leur dit: «Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim et celui qui croit en moi n'aura jamais soif»” et • Apocalypse 7:16 : “Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif”. Or, tant Jésus que Mahomet ou Joseph Smith ne sont pas le bout du chemin; tout au plus reconnaîtra-t-on que chacun d’eux s’est efforcé d’en parcourir un petit bout. Mais le trajet est encore long...

[3] Jésus stigmatisait ainsi les juifs pratiquants de son époque: “Tous je les ai trouvés ivres, personne parmi eux qui soit assoiffé (...) car aveugles ils sont dans leur coeur [3.1]. Quand ils auront rejeté leur vin, alors ils changeront de mentalité” (Évangile extra-canonique de Thomas, logion 28).

......... [3.1] “(...) aveugles ils sont dans leur coeur”: voilà qui est d’autant plus fâcheux que, si l’on en croit le renard du Petit Prince de Saint-Exupéry, “on ne voit bien qu’avec le coeur”. Au sujet des raisons qui conduisent les hommes à être “aveugles dans leur coeur”, voici trois citations empruntées au Coran: • “Dieu a scellé leurs coeurs et leurs oreilles, et il a couvert leur vue d’un voile épais” (II:7); ◊◊ “Dieu (...) se moque d’eux (...) et prolongera sans fin leur égarement” (II:15); ◊◊◊ “Vous voulez donc remettre dans le droit chemin ceux que Dieu a égarés? Mais il n’y a point de rachat pour ceux que Dieu a voués à l’égarement” (IV:88, traduction Tawhid). On le voit, le coupable est connu. D’ailleurs, non seulement il est passé aux aveux mais il se vante de sa forfaiture: “Qui rend (...) aveugle? N'est- ce pas moi, l'Éternel?” (Exode 4:11).

[4] “Tu viendras jusqu'ici, et tu n'iras pas plus loin" (Job 38:11; le premier verset du chapitre atteste que ces paroles font partie d’une réponse adressée à Job par l’Éternel).

[5] Charles Werner, La philosophie moderne, Payot 1954, page 255.

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

"[4] “Tu viendras jusqu'ici, et tu n'iras pas plus loin" (Job 38:11; le premier verset du chapitre atteste que ces paroles font partie d’une réponse adressée à Job par l’Éternel)."

Autrement dit, Dieu pose des bornes. Étonnez-vous, après ça, que les croyants soient des gens bornés...

Écrit par : Mario Jelmini | 12/06/2018

Policier: Bonsoir M'dame... qu'y'a t'il dans cette bouteille ?

La femme: Oh, juste de l'eau.

Policier: M'dame, c'est du vin !

La femme: Incroyable ! Jésus a recommencé...

Écrit par : petard | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Je connais un médecin généraliste, retraité depuis peu, qui est Président du Conseil d'une paroisse de l'Église évangélique réformée du canton de Vaud.

Je l'ai invité par email à venir dialoguer sur ce blog. "Acceptez le dialogue, cher Pierre! Acceptez de confronter vos croyances (votre foi) avec les miennes (mon absence de foi)", lui ai-je écrit.

Comme il ne me répondait pas, je l'ai relancé en lui écrivant très exactement ceci:
"Que se passe-t-il, cher Pierre?
Seriez-vous en panne, que vous ne me répondiez pas? Ou bien votre religion vous empêche-t-elle d'accepter le dialogue?
Vous imagineriez-vous que Dieu ne me parle pas, à moi aussi?
Dans peu de temps, Jésus va revenir sur terre. Ne craignez-vous pas que votre silence à mon égard ne vous soit compté?
Êtes-vous prêt à entendre le langage nouveau que ce Jésus nouveau va nous tenir?"

Voici ce qu'il m'a répondu, pas plus tard que ce matin:
"Mon silence et manque de réponse sont le reflet de mon manque de goût pour ce genre de polémique et dialectique de blog. Je n'y trouve pas mon compte ni mon plaisir.
En espérant que vous compreniez mon sentiment, je vous prie d'accepter(...)".

Les chrétiens sont des gens de dialogue mais quand on leur propose de discuter à propos des croyances, ils se dérobent. Ils essayeront certes de vous faire partager les leurs mais si vous en avez d'autres, ils préfèrent ne pas les connaître. Ils sont tellement sûrs de détenir la vérité! Auraient-ils peur de la confronter avec celle des autres? Pour eux, quelqu'un qui ne partage pas leur vues et les invite à en discuter, c'est un polémiste. Car pour eux comme Tertullien, il n'y a plus besoin de chercher: tout a été clarifié par les prophètes, par Jésus, par Paul et par les conciles. Il n'y a pas lieu de revenir là-dessus, le chapitre est clos.

Le vrai Dieu (s'il y en a un) doit bien se marrer...

Écrit par : Mario Jelmini | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Le vrai Dieu (s'il y en a un) doit bien se marrer...

Je penche plutôt que... s'il a un pied droit, ça doit le démanger de distribuer des coups de pieds au cul... mais c'est trop tard, il doit s'avouer qu'il s'est planté avec ses RH.

Finalement, nous, on en a rien à foutre que son carrousel part en couille... heureusement que ces conneries, ça peut encore nous faire marrer.


Jésus en vacances…
https://goo.gl/images/JsBv48

Approfondir sa foi...
https://goo.gl/images/XLoS6C

Religion authentique et pure...
https://goo.gl/images/SaK76N

Vivre la messe…
https://goo.gl/images/A5zMxf

Théorie du genre…
https://goo.gl/images/tLbkQ6

Lèves-toi et pisses !
https://goo.gl/images/1e98hM

Jésus, comment ça va ?
https://goo.gl/images/NyEJmb

Écrit par : petard | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Mon silence et manque de réponse sont le reflet de mon manque de goût pour ce genre de polémique et dialectique de blog"

Il sait que le le web, les blogs, sites et autres moyens d'internet vont porter un sérieux coup à ses croyances et aux fables.

Se retrouver à poil mentalement pour un croyant, c'est terrible. Il peut devenir très dangereux, pratiquer le mensonge, balancer des rumeurs, terroriser par tous les moyens, quitte à donner sa vie au roi-dieu ou à donner celle des autres en sacrifice.

Mieux vaut avoir une démarche vers un idéal de vie qu'une croyance au roi et ses sbires.

..../....

Le Livre de la vache et du ciel,

Dimanche 22 janvier 2006
Textes antiques | Nouvel Empire
Le Livre de la vache et du ciel est le texte qui parle du mythe égyptien du Déluge.

Un passage du Livre de la vache et du ciel explique que Thot est choisi par Rê comme vizir alors que celui-ci s’apprête à quitter le monde des hommes.

La Majesté de ce dieu dit : « Appelez, afin que Thot me soit amené immédiatement ». La Majesté de ce dieu s’adressa à Thot : « Partons du ciel, de ma place, pour aller à l’endroit où je pourrais faire que la lumière éclaire l’Au-delà et le pays des grottes. Tu en seras le scribe, et tu puniras ceux qui s’y trouvent et qui ont commis des actes de rébellion. C’est grâce à toi que je me débarrasserai des serviteurs qui ont enragé mon cœur. Tu seras à ma place, mon représentant, et on t’appellera Thot-Séti-Rê (Thot représentant de Rê). Alors, il te sera accordé d’envoyer des plus nobles que toi en mission, et l’ibis de Thot viendra à l’existence. Et il te sera accordé d’étendre la main (prendre la parole) devant les deux assemblées des dieux plus grands que toi. Tu agiras encore mieux que Khen, et l’ibis Kheny de Thot viendra à l’existence. Alors je t’accorderai d’illuminer les cieux de ta beauté avec tes rayons, et la lune de Thot viendra à l’existence. Je t’accorderai aussi de pouvoir repousser les Haou-Nebou, et le babouin de Thot viendra à l’existence. Tu deviendras mon vizir. »

Composition mythologique inscrite dans la tombe de Toutânkhamon, Séthy I, Ramsès II, Ramsès III et Ramsès VI.""

la vache a le dos large même en islam.

Écrit par : Pierre NOËL | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Le vrai Dieu (s'il y en a un) doit bien se marrer..."

Pour le vrai Dieu (s'il y en a un), le Dieu de la Bible et le Dieu du Coran sont des Veaux d'or parmi d'autres.

(L'histoire du Veau d'or est contée dans le chapitre 12 du premier livre des Rois; elle a été reprise par l'auteur du chapitre 32 du livre de l'Exode et par le [ou les] auteur[s] de la sourate XX, versets 83 à 98, du Coran).

Écrit par : Mario Jelmini | 12/06/2018

Répondre à ce commentaire

petard,

Oui ça fait marrer dans bien des cas, sauf lorsque la religion est prétexte à tuer des gamins, laisser crever de faim des mioches qui pensent que leurs parents ont raison et que c'est ainsi.

"Papa lapin maman la pine" excellent !

Écrit par : Pierre NOËL | 12/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.