UA-119481582-1

25/06/2018

Xhaka et Shaqiri s'expliquent

Rico Vigassi, l'envoyé spécial en Russie de «Croire ou ne pas croire», a pu s'entretenir avec Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri, les buteurs de l'équipe suisse lors du match de vendredi dernier contre la Serbie. Les deux joueurs ayant exprimé leur joie d'avoir marqué en faisant le "signe" de l'aigle à deux têtes, il leur a demandé ce qu'il fallait entendre par ce geste. Tous deux ont expliqué qu'en mimant l'aigle bicéphale qui orne le drapeau officiel de la Serbie ils ont voulu célébrer l'amitié entre le peuple suisse et le peuple serbe. "C'est à tort que certains Serbes se sont offusqués", se sont empressés d'ajouter Shaka et Xhaqiri, qui se demandent comment leur geste a pu soulever une polémique.

Le capitaine de l'équipe suisse Stephan Lichtsteiner s'étant joint à la conversation, il a aussitôt confirmé que s'il avait lui aussi mimé l'aigle serbe, c'était dans le même esprit de solidarité envers la nation serbe.

Rico ayant ensuite demandé à nos joueurs s'ils savaient que l'aigle bicéphale figure également sur les drapeaux de l'Albanie et du Monténégro, ils lui ont répondu qu'ils s'en souviendraient s'ils étaient appelés à affronter un jour l'équipe nationale de l'un de ces pays.

Voilà donc une affaire éclaircie, même s'il y aura inévitablement des gens (notamment à la FIFA) qui se demanderont s'il faut croire ou ne pas croire nos joueurs.

Drapeau officiel de la République de Serbie depuis le 11 novembre 2010:

225px-Flag_of_Serbia.svg.png


Armoiries de la République de Serbie:

88px-Coat_of_arms_of_Serbia.svg.png


Pour davantage d'informations: https://fr.wikipedia.org/wiki/Serbie

10:05 | Commentaires (27) |  Facebook | | |

Commentaires

J'adore. C'est fou comme nous nous prenons au sérieux avec un rien.

Écrit par : Pierre Jenni | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Votre système des valeurs a comme des ratés, Jenni. Vous ne voyez pas de problème à laisser Corto polluer notre espace commun, et pas de problèmes avec deux joueurs d'origine kosovare qui font un signe nationaliste kosovar à la fin du match. Ces deux joueurs auraient allemands d'origine, la partie aurait eu lieu il y a 80 ans et ils auraient fait le salut nazi. Vous auriez écrit la même chose ? Réponse : OUI, bien sûr...

Écrit par : Géo | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ben non, justement, tout est question de contexte. Aujourd'hui les gestes n'ont plus le même sens, ni le même impact. Mais surtout j'observe à quel point on s'accroche à trois fois rien pour remplir le vide de nos vies.
Dans ce sens j'apprécie immensément l'humour de Mario qui relativise et rafraîchit mon esprit un peu las.

Écrit par : Pierre Jenni | 26/06/2018

Pour un esprit un peu las il est un peu là, le Pierre!

Écrit par : Mario Jelmini | 26/06/2018

" Tous deux ont expliqué qu'en mimant l'aigle bicéphale qui orne le drapeau officiel de la Serbie ils ont voulu célébrer l'amitié entre le peuple suisse et le peuple serbe. "C'est à tort que certains Serbes se sont offusqués", se sont empressés d'ajouter Shaka et Xhaqiri, qui se demandent comment leur geste a pu soulever une polémique."
Ils prennent vraiment les gens pour des cons! Se dénuder le torse, baisser sa culotte le maximum tolérable en public, c'est aussi un signe d'"amitié"? Ou une volonté de dire "je vous baise" ou "je vous encule"? Tirer la langue, aussi?

Les officiels ont dû leur faire la leçon. C'est minable. Ils n'assument même pas. Ce sont des lâches.

Écrit par : Daniel | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

C'était pas plutôt Zino Digassi, l'interviewer ?

Mon pauvre Mario... La parodie et le deuxième degré, c'est peine perdue, apparemment trop pour certains formatés...

Écrit par : Gislebert | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Effectivement, Gislebert, certains s'empressent de commenter sur la base de ce qu'ils ont lu (le plus souvent en diagonale) et non pas de ce qui est écrit.
Mais... un seul être vous comprend et tout est repeuplé!

Écrit par : Mario Jelmini | 25/06/2018

La rédaction de «Croire ou ne pas croire» a contacté par téléphone l'épouse de Shaqiri pour lui demander ce qu'elle pensait de tout ce tintouin. De sa voix endiablée elle nous a répondu qu'elle partageait entièrement l'avis de son Xherdan chéri, qui ne cessait de chantonner:
"Lucky that I love a foreign land".
Pour ceux qui douteraient de la véracité de mes dires, les propos de la diva ont été enregistrés et mis en ligne sur https://www.youtube.com/watch?v=HM65GUjdMbc.
Whenever, Wherever...

Écrit par : Mario Jelmini | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

F L A S H

APRÈS L'AIGLE BICÉPHALE, LE SOLEIL NOIR
-----------------------------------------------------------------
Après Shaqiri, Shakira!
Nous apprenons à l'instant que la pulpeuse épouse de Shaqiri est elle aussi critiquée pour ce que d'aucuns considèrent comme une prise de position politique.
Lire https://fr.sputniknews.com/societe/201806241036932161-shakira-collier-nazi-twitter/

Écrit par : Mario Jelmini | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

« C'était pas plutôt Zino Digassi, l'interviewer ? »

Tsssst !

Pourquoi pas Lara Madra, Marla Hadra ou Allah Maria... pour Ada Marra. Tiens, Allah Maria ça lui va comme un gant...

Ici, c'est le souvenir de LELIO RIGASSI qui a été évoqué, [censuré par MJ] !!!

http://www.wikivalais.ch/index.php/Lelio_Rigassi

Écrit par : petard | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Si ce n'est le Fils (Lelio), c'est donc le Père (Vico)!
https://www.rts.ch/archives/tv/varietes/devine-qui-vient-ce-soir/3452983-vico-rigassi.html

J'ai bien connu Vico, qui était un ami proche de mon père. Pendant les années de mon enfance et de mes études, chaque mois de janvier il venait à titre professionnel au Brassus pour les traditionnelles Épreuves internationales de ski nordique. Pendant trois jours, il logeait chez nous (mon père était responsable du service de presse au sein de l'organisation). Il nous racontait de savoureuses histoires jusqu'à 4 heures du matin (c'était un fabuleux conteur, surtout quand il avait bu quelques verres). Comme il passait en direct sur radio Sottens vers midi pour le compte-rendu des épreuves du matin et qu'il lui fallait bien dormir un peu, j'étais chargé d'aller assister aux compétitions à sa place. Ma mère le réveillait à 11 heures et je le retrouvais peu avant midi à l'Hôtel de la Lande, où était installé un petit studio radiophonique, pour lui remettre les classements et lui raconter en 3 minutes comment les courses s'étaient déroulées. Et quelques instants plus tard, il en donnait sur les ondes de Sottens une description vibrante en se fondant sur les éléments d'information que je lui avais fournis et, pour le reste, en brodant quelque peu comme il savait si bien le faire... C'est ainsi qu'en janvier 1960 (j'avais alors 15 ans), lorsque Eero Maentyranta [*] remporta les 15 km, Vico fit l'éloge de ce "solide bûcheron finlandais de 22 ans" alors que Maentyranta n'a jamais été bûcheron... (Quelques semaines plus tard, Maentyranta gagna une médaille d'or aux Jeux Olympique de Squaw Valley sur 4x10 km).
[*] https://en.wikipedia.org/wiki/Eero_Mäntyranta

Par la suite je fus moi-même pendant neuf ans responsable du service de presse des Épreuves internationales du Brassus, à une époque où celles-ci comptèrent à plusieurs reprises pour la Coupe du monde de fond et la Coupe d'Europe de saut. J'eus ainsi le plaisir d'accueillir à la Vallée de Joux de nombreux journalistes sportifs réputés, parmi lesquels Boris Acquadro et Bertrand Duboux.

Écrit par : Mario Jelmini | 26/06/2018

" Pour ceux qui douteraient de la véracité de mes dires, les propos de la diva ont été enregistrés et mis en ligne sur " (Mario Jelmini)


Et pour le plaisir des sens, joignons les gestes aux paroles ...

https://www.youtube.com/watch?v=4JYPbH2m79g

Olé !

Écrit par : Chuck Jones | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

"en brodant quelque peu comme il savait si bien le faire." Broder est décidément une vieille tradition des journalistes qui sévissent en nos contrées...
Inculture et broderie sont les deux mamelles de la presse romande...

Écrit par : Géo | 26/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Mais surtout j'observe à quel point on s'accroche à trois fois rien pour remplir le vide de nos vies."
Trois fois rien ? Dans quelques décennies, nous serons annexés à l'Albanie, le canton de Vaud ayant été décrété "terre d'origine" des Kosovars...
Remarquez, cela aurait des côtés positifs : les Kosovars étant plus durs que les mollassons vaudois, cela nous protégerait d'autres invasions plus nocives...
Regardez du côté du marché de la drogue...

Écrit par : Géo | 26/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ici dans la dimension poznave, nous n`avons pas ce genre de problemes car en fait d`aigles, nous n`avons que des canards gonflables. Quand l`équipe des lobotomisés de Zinzin joue contre une équipe de visiteurs et que l`un des notres fait le signe des canards gonflables, ca fait bien marrer tout le monde, meme les canards gonflables. Allez, ici on pronostique 2-1 pour les aigles suisses contre le Costa Rica dont -pour une raison qui ne regarde que moi et Marguerite- j`aime bien la devise: "Noble patria, tu hermosa bandera"...

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 26/06/2018

Répondre à ce commentaire

Petite précision: si le commentaire ci-dessus, signé «Ignaz, le moyne des sables», a passé le filtre de la censure, c'est bien parce que les dictionnaires espagnol-français consultés attestent que «bandera» signifie «bannière», «drapeau».

Par ailleurs, sire Ignaz est informé que s'il veut participer valablement au concours de pronostics il doit se rendre sur
http://croireounepascroire.blog.tdg.ch/archive/2018/06/26/suisse-costa-rica-concours-292948.html
et répondre à toutes les questions qui y sont posées.

Sont autorisées à participer au concours toutes les personnes âgées d'au moins 4 ans ne faisant pas partie du personnel de la maison d'édition Ab'ovo.
La date limite pour participer est le 27 juin 2018 à 20h.00, heure de la vallée de Joux.
Le/s nom/s du/des gagnant/s sera/ront publiés sur ce blog. Le prix ne pourra être ni échangé, ni versé en espèce. Tout recours juridique est exclu.

Écrit par : Mario Jelmini | 26/06/2018

Ah moi, c'est "la patrie ou la mort, nous vaincrons !" Si ce n'est pas le Burkina, c'est le Mozambique. Mais ils ne participent qu'à titre individuel dans l'équipe de France...
Ce serait rigolo, pour l'ambiance, de voir un de ces Africains faire un signe nationaliste africain après un but pour l'équipe de France, ou d'Allemagne ou autre Grand d'Europe. Ou un royaliste vendéen brandir un drapeau à fleur de lys...
Pourquoi il n'y a qu'aux Suisses que cela arrive ? (Je connais la réponse...)

Écrit par : Géo | 26/06/2018

Répondre à ce commentaire

Salut M Géo si êtes burkina-bê je serai vraiment content de votre présence sur ce site tout en espérant qu'avec des gens comme vous l'obscurantisme qui gangrène le Faso prendra du recul si vous vous impliquez en écrivant pour dénoncer et ouvrir les gens sur les dangers des RELIGIONS monothéistes comme le fait très bien ce site et bien d'autres Merci

Écrit par : ISLAMOCIDE | 30/06/2018

Merci pour le feedback, mon cher Mario. Il faut vous dire que je ne suis pas arrivé a mettre la main sur un dictionnaire francais-anglais dans la bibliotheque de l`asile alors j`ai demandé la traducción a un canard gonflable tout a la fois poly-éthylene et -glotte (poil-a-la-motte). Concernant le résultat des matchs, je ne puis malheureusement parier de maniere officielle, ce serait contraire a mon état de saint homme, vous comprenez. Non-officiellement toutefois, je parie une bouteille de vin de messe poznave sur la victoire des Helvetes car c`est une bien brave peuplade meme si elle a choisi le mauvais camp a la fameuse bataille de Bibracte ou j`ai moi-meme perdu la moitié d`une oreille aux cotés de Jules.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 26/06/2018

Répondre à ce commentaire

Et moi qui croyais, cher saint homme, que cette oreille mutilée vous venait de l'altercation que vous avez eue à Jérusalem, une petite centaine d'années après Bibracte, avec le nommé Simon Pierre, alors que vous étiez au service du grand-prêtre Caïphe. C'est en tout cas ce que j'avais déduit de la lecture de Jean 18:10 ("Simon Pierre, qui avait une épée, la tira, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui coupa l'oreille droite").
Comme on peut se tromper. Ça m'apprendra à tirer des conclusions hâtives.

Écrit par : Mario Jelmini | 26/06/2018

"Concernant le résultat des matchs, je ne puis malheureusement parier de maniere officielle, ce serait contraire a mon état de saint homme".

Pourquoi ne parieriez-vous pas sous un nom d'emprunt? Personne ne saurait que c'est vous! Permettez-moi de vous suggérer quelques pseudos qui vous mettraient à l'abri de tout soupçon: le poznave des sables, le canard gonflable, JJ, zinzin, Jean-Paul Suave, Jean Passe et D. Meilleurs.

Ou alors demandez à Marguerite de parier pour vous.

Ne vous laissez pas prendre en otage par votre sainteté, que diable!

Écrit par : Mario Jelmini | 27/06/2018

J`étais bien loin de Jérusalem lorsque Christos fut crucifié, mon cher Mario. J`y étais par contre lorsque les légions de Titus enfoncerent la grande porte du Nord et massacrerent la population y compris des flopées de pélerins venus de toute la Judée et meme au-dela. Et puis, dans le feu de l`action, on a fait flamber le Temple sans meme le vouloir. Ce furent des journées épiques, quasi hollywoodesques. Je me souviens encore de l˙odeur de viande grillée de l`incendie car les pretres avaient entassé des troupeaux entiers de bestiaux dans l`enceinte du Temple pour les sacrifier et les déguster eux-memes pendant que la malheureuse population affamée n`avait meme plus de rats a se mettre sous la dent.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 26/06/2018

Répondre à ce commentaire

Cher saint homme, j'avoue que vos déplacements spatio-temporels de moyne poznave itinérant m'impressionnent. Grâce à cette moitié d'oreille que vous avez perdue sur le champ de bataille à Bibracte aux côtés de Jules César j'ai retrouvé votre trace dans la culture pré-colombienne où, manifestement, vous étiez célébré comme un Dieu par les Arumbayas. La preuve en image:
http://es.biblioteca-virtual.wikia.com/wiki/Archivo:Fetiche_arumbaya.jpg.
Pour en savoir plus, procurez-vous ce livre à la bibliothèque de l'asile (la Marguerite aux super-nichons vous le dénichera): https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Oreille_cassée.
Vive le général Alcazar!

Écrit par : Mario Jelmini | 27/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Effectivement, Gislebert, certains s'empressent de commenter sur la base de ce qu'ils ont lu (le plus souvent en diagonale) et non pas de ce qui est écrit."
Ahah! Je me suis bien fait avoir, aucun problème pour l'admettre!

Pas comme le troll glb (rarement plus de deux lignes d'insultes - à ne pas confondre avec le GHB... quoique...) qui n'a toujours pas digéré la victoire de Sparte sur Athènes lors de la guerre du Péloponnèse.

A propos, de ses amis de Sauverny qui ont bien ri: rira bien qui rira le dernier. Comme quoi le formatage concerne tout le monde.

Mais dites-moi, Divin Mario, votre livre sur le "père génétique", c'est aussi du 2me ou 3me ou Xme degré...?!?! Quand vous avez soumis votre opuscule aux éditeurs, leur avez-vous bien précisé que c'était dans la collection humour? Autrement je comprendrais leur non entrée en matière.

Écrit par : Daniel | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

En réponse à la question de votre dernier paragraphe, Daniel, voici le texte qui figure au dos de la couverture:

"Qui fut le père biologique de Jésus de Nazareth, dit le Christ? C’est à la résolution de cette épineuse question, objet de moult controverses, que cet ouvrage est consacré. Avec, à la clé, une conclusion pour le moins déroutante.

Avec ses allures de pamphlet et son parfum de scandale, cet opuscule est le fruit de patientes recherches et d'une réflexion approfondie. Son effronterie, son humour parfois grinçant et sa verve iconoclaste ne l'empêchent pas d'être tout à fait sérieux sur le fond."

"Mater semper certa, pater numquam."

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

Vais répondre aux paragraphes précédents, si vous le permettez, Mario.

Cher Daniel,

Je constate que votre cœur est encore plein d’acrimonie à mon endroit : vous me traitez de troll, en abrégeant mon prénom en glb, et c’est vous qui venez parler d’insultes ?

Je pense que mes modestes contributions à ce portail dépassent de loin les deux lignes que vous mentionnez, qu’ils s’agissent de sujets littéraires, musicaux ou scientifiques. Quant à la Guerre du Péloponnèse, vous avez raison, bien sûr, Sparte fut victorieuse, mais quand Raphaël, plus de 19 siècles après, a voulu rendre hommage à la civilisation grecque, il a intitulé sa fresque dans les fameuses Chambres l’Ecole d’Athènes… Je n’y puis rien.

Peut-être devrions-nous vider cette mauvaise querelle sur le pré, je vous laisse le choix des armes : tomates, œufs pourris, chaussures comme dans les pays du Moyen-Orient , je prendrai Mario comme témoin…(s'il est d'accord). Ou ailleurs autour d’un verre…

Bonne fin d’après-midi.

Écrit par : Gislebert | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Peut-être devrions-nous vider cette mauvaise querelle sur le pré, je vous laisse le choix des armes: tomates, œufs pourris, chaussures comme dans les pays du Moyen-Orient (...)"

Pourquoi pas une séance de tirs au but? Je ferai volontiers l'arbitre, pourvu qu'il y ait l'assistance vidéo...

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.