UA-119481582-1

28/06/2018

8e de finale Suisse-Suède: donnez votre pronostic!

110px-Flag_of_Switzerland_(Pantone).svg.png110px-Flag_of_Sweden.svg.pngLors des hymnes nationaux, avant le début du match contre le Costa Rica, seuls trois joueurs ont chanté l'hymne suisse: le capitaine Lichtsteiner (qui sera absent contre la Suède), Schaer et le gardien Sommer.
Du côté costaricien, tous ont chanté l'hymne national, la main droite sur le coeur.
Vous regarderez contre la Suède: tous les Suédois chanteront l'hymne de leur pays.
Il n'y aurait pas quand même pas chez nous un petit problème d'intégration?

Hymne suisse: https://www.youtube.com/watch?v=8vF-Ex4Px7g
Hymne suédois: https://www.youtube.com/watch?v=zmC5VqDrOsc



Donnez votre pronostic pour le match Suisse - Suède du mardi 3 juillet à 16h.00 en 8e de finale de la Coupe du monde de football à Saint-Petersbourg.

Question 1: quel sera le score final (éventuelles prolongations et séances de tirs au but comprises) ?
Question 2 (pour départager en cas de plusieurs bonnes réponses à la question 1):
quel sera le score à la mi-temps ?
Question 3 (pour départager en cas de plusieurs bonnes réponses aux questions 1 et 2):
a) combien de cartons jaunes contre des joueurs suisses [*] ?
b) combien de cartons jaunes contre des joueurs suédois [*] ?
[*] y compris ceux infligés au cours d'éventuelles prolongations et séries de tirs au but.

Le ou les vainqueurs recevront un exemplaire (dédicacé!) de mon best seller «L'énigme du père génétique», publié aux Éd. Ab'ovo (tirage: 100 exemplaires; 49 vendus, 46 offerts - il m'en reste 5 que j'essaye de liquider comme je peux...).

Règlement du concours
--------------------------------
Sont autorisées à participer toutes les personnes âgées de 7 à 777 ans ne faisant pas partie du personnel de la maison d'édition Ab'ovo.
Les personnes autorisées à participer peuvent poster autant de pronostics qu'elles le souhaitent. Toutefois, pour être valable chaque nouveau pronostic doit se faire par le biais d'un nouveau commentaire (ceci en raison du comptage électronique).
La date limite pour participer est le 3 juillet 2018 à 16h.00, heure du Bas-du-Chenit.
Le/s nom/s du/des gagnant/s sera/ront publié/s sur ce blog. Le prix ne pourra être ni échangé, ni versé en espèce.
Tout recours juridique est exclu!

Exemple de réponse:
----------------------------
1) Suisse 0 - Suède 3
2) Suisse 0 - Suède 1
3a) 3 jaunes contre la Suisse
3b) 2 jaunes contre la Suède

03:25 | Commentaires (52) |  Facebook | | |

Commentaires

1) Suisse 1 - Suède 0 (Djourou à la 93ème de la tête)¨
2 Suisse 0 - Suède 0
3) 3 jaunes contre la suisse 3 contre la Suède + 1 rouge

Merci pour ce divertissement, dommage qu'il n'ait pas plus de succès, pour une fois qu'on pourrait ne pas (trop) s'engueuler sur ces blogs.....

Écrit par : Vincent | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

- "Du côté costaricien, tous ont chanté l'hymne national, la main droite sur le coeur. Vous regarderez contre la Suède: tous les Suédois chanteront l'hymne de leur pays. Il n'y aurait pas quand même pas chez nous un petit problème d'intégration?"


Moi je crois que ça doit être un problème d'hymne. Trop compliqué.

Ou ptet de langue. Trop de langues dans l'hymne suisse. Faudrait un hymne à une seule langue. Que pensez vous du grec, Monsieur Jelmini ? Du grec ancien, naturellement. Ou du martien ? Histoire de rajouter un peu d'entropie, à défaut ... d'excitation.

En plus y'a un décalage entre ... la musique, ... le rythme, ... les paroles, ... la Suisse, ... l'Albanie, ... la Russie, ... New-York, ... etc.

Pas assez quantique, cet hymne.

En plus du décalage horaire, naturellement.

...
..o
o.o
o.O
O.O


Comment "intègre-t-on" des fourmis courant dans tous les sens sur un gros melon, quand elles ne sont pas en train d'y faire des trous pour en sucer le jus, ou en espérant tomber sur un mine de petites graines ?

Hmmmmm ...

Que pensez vous de cloches pour synchroniser et balancer tout ça, Monsieur Jelmini ?

https://www.youtube.com/watch?v=q5GyyLRXbEY

https://www.youtube.com/watch?v=E26Zi9Aj79o

Écrit par : Chuck Jones | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

@ Chuck Jones
"Moi je crois que ça doit être un problème d'hymne. Trop compliqué."
Je suis assez d'accord avec vous, Chuck.

Et puis il y a dans les paroles de l'hymne suisse un passage complètement surréaliste (et en même temps suranné) qui personnellement m'horripile parce qu'il est contraire à la laïcité. Ce passage, qui n'a rien à faire dans un hymne national et suffirait à me détourner de le chanter si cela m'était demandé, le voici dans toute l'étendue de son affligeante naïveté (ou niaiserie, comme vous voulez):

"Offrons-lui des coeurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux." [1]

L'équivalent suisse de "God bless America", "Gott mit uns" ou "Allah nous protège".
Bref: l'antique “Dieu est avec nous" (II Chroniques 13:12 et Ésaïe 8:10).

Cela dit, imaginons un instant que Dieu existe et essayons de nous mettre à sa place: le sport en général et le football en particulier doivent le mettent dans un sacré embarras! Quand, au début d'un match, des joueurs des deux équipes font des signes de croix et l'invoquent pour qu'il leur accorde la victoire, comment voulez-vous qu'il satisfasse tout le monde?

“Avec Dieu nous accomplirons des exploits, il écrasera nos adversaires” (Psaumes 60:12 ou 60:14 et 108:13 ou 108:14).

La seule équipe que l'Éternel soutient, c'est celle d'Israël. L'ennui, c'est qu'elle n'a pas réussi à se qualifier pour la phase finale de la Coupe du monde. D'ailleurs, tout au long de son histoire le peuple d'Israël, soutenu par Dieu, a subi défaites sur défaites, que ses adversaires aient été assyriens, chaldéens, romains ou autres. Cherchez l'erreur...

Le Dieu des juifs, qui a été récupéré - à quelques nuances près - par les chrétiens et les musulmans, serait-il un faux Dieu?
Dans ce cas, pourquoi le faire intervenir dans un hymne national?

[1] En allemand:
Und die fromme Seele ahnt
Gott im hehren Vaterland,
Gott, den Herrn, im hehren Vaterland.

En italien, c'est encore pire:
L'alma mia t'adora re del ciel !
L'alma mia in Te riposa
Pel tuo raggio anelo Dio d'amore !
In te fido Onnipossente

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

Gamins, nous passions tous nos étés dans l'Appenzell natal de notre mère pour faire les foins. Mon grand-père avait une dizaines de vaches et un alpage que l'on aperçoit sur la vidéo postée par Chuck. Il serait horrifié de lire mes commentaires sur les cloches des vaches que j'ai publiés dans le cadre de la votation contre les minarets car je suis opposé à cette coutume et à toutes les justifications qui prennent leur source sur le fait que ces cloches permettent de retrouver les vaches qui se tirent dans les montagnes.
Car je m'imagine en vache avec ce poids et ce raffut permanent autour de mon cou et je réclame une puce électronique dans le gras de mon oreille pour rassurer mon paysan propriétaire qui pourra me localiser via GPS.
J'ai voté pour l'interdiction des minarets et j'ai d'ailleurs écrit une chanson à ce sujet. https://mx3.ch/t/qeX
Je milite aussi pour l'interdiction de la sonnerie des cloches depuis que j'ai passé une nuit blanche chez ma tante en Thurgovie qui vit près de l'église où elles sonnent tous les quarts d'heure.

Écrit par : Pierre Jenni | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

Pour le maintien du folklore tout en vous donnant satisfaction, Pierre, je propose le compromis suivant: des cloches légères en plastique et sans battant. Ça vous convient?

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

« que j'ai passé une nuit blanche chez ma tante en Thurgovie qui vit près de l'église où elles sonnent tous les quarts d'heure. »

... c'est comme ceux qui plantent leur bicoque au bord de l'autoroute ou de la voie de chemin de fer...
Sûrement que l'église et les cloches étaient là avant la tante...

J'aime bien le folklore, les cloches des vaches et des églises, ça fait ch... les rappoteurs et les encagoulés.

Écrit par : petard | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

@ Chuck Jones, qui a écrit:
"Trop de langues dans l'hymne suisse. Faudrait un hymne à une seule langue. Que pensez vous du grec, Monsieur Jelmini ? Du grec ancien, naturellement. Ou du martien ?"

Pourquoi pas l'albanais? C'est quand même la langue majoritaire dans l'équipe de Suisse, non? À moins que ce ne soit le serbe, ou le croate, ou le bosnien, ou encore le bosniaque - j'en perds mon latin, à défaut de mon grec ancien.

Je pense que le mieux serait encore de demander à notre ami Ignaz, le moyne des sables, de nous concocter de vigoureuses et savoureuses paroles en langue poznave. Dieu y serait avantageusement remplacé par le Dr Zinzin et les anges par des canards gonflables. Avec une allusion à l'opulente poitrine de Marguerite dans le rôle d'une Helvetia un peu moins ringarde...
Et puis, il faudrait aussi revoir la musique. À qui confier un arrangement qui nous rapprocherait un peu du metal? Je vous le demande, Chuck...

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

Un ancien camarade de régiment prénommé Philippe m'a donné la clé (de St-Pierre) du mystère: si Shaquiri, Xhaka et Lichtsteiner ont mimé un aigle devant des millions de spectateurs et de téléspectateurs, c'est qu'ils voulaient faire savoir qu'ils souhaitaient être transférés au FC Servette...

Pour le cas où quelqu'un n'aurait pas compris, l'explication du geste de nos footballeurs se trouve dans cette description: « Parti, à la hampe, de jaune à la demi-aigle éployée noire, couronnée, becquée, membrée et armée de rouge et, au secteur flottant, de rouge à la clé d'or en pal contournée, le panneton tourné à senestre ».

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

Alors Mario, vous vous recyclez en bookmaker? Votre camarade de régiment est un petit futé, Mario. Le hic, c`est que le volatile genevois n`est qu`une moitié d`aigle or nos gladiateurs ont manifestement fait le signe d`un zoziau a deux ailes ou deux tetes. Ici en Poznavie, l`on penche plutot pour l`explication voulant que nos deux héros foot-ballistiques ont fait le signe de la sainte croix avec leur mimines croisées pour bien marquer que le destin de l`équipe nationale est aux mains de Dieu. Amen. Pour le match Suisse-Suede, les pronostics ne sont pas terribles au sein des pensionnaires de l`asile Zinzin qui pensent que la Suisse va se prendre une gamelle cette fois. On ne peut pas toujours gagner, en bon chrétien il faut parfois en laisser aussi aux autres.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

"On ne peut pas toujours gagner, en bon chrétien il faut parfois en laisser aussi aux autres."

C'est vrai, cher Ignaz. Au risque de choquer les mécréants, je peux bien vous l'avouer maintenant: en bon chrétien que vous me savez être, j'aime assister à la défaite de mon équipe favorite, tant mon bonheur est grand de contempler la joie que cela provoque chez l'adversaire.
Ce doit être ça, l'amour du prochain.
Vous confirmer, Ignaz?

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

Affirmatif, Mario. Continuez comme ca et vous verrez, vous finirez pas le gagner, votre crouton de paradis. Comptez sur moi pour vous aider a mettre les croix au bon endroit sur le formulaire d`admission.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

Vous savez, Ignaz, que je commence à m'en vouloir d'avoir douté que vous étiez un saint?

Écrit par : Mario Jelmini | 28/06/2018

1) Suisse 1 - Suède 2
2) Suisse 0 - Suède 3
3a) 1 jaune et 1 rouge contre la Suisse
3b) 2 jaunes contre la Suisse

Écrit par : petard | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, petard, d'avoir participé à notre concours. Nous vous remercions d'autant plus chaleureusement, les Éditions Ab'Ovo et moi, que votre pronostic a révélé l'existence d'un bug dans la programmation du concours.

Je vais essayer de m'expliquer.
Afin de nous permettre, à la fin d'un match, de connaître rapidement le nom du ou des vainqueur/s de notre concours et d'en informer dans un délai raisonnable le/les intéressé/s ainsi que le public et la presse, nous avons été obligés d'acheter un programme informatique auprès d'une maison spécialisée. Si nous ne l'avions pas fait, le dépouillement un par un des bulletins de participation aurait pris plusieurs jours, vu le nombre élevé de participants (1291 pour le match Suisse - Costa Rica).

Il me faut encore préciser, car cela va avoir son importance, que le programme en question a été conçu avant l'introduction de l'arbitrage assisté par vidéo.

Or donc, cher Petard, votre pronostic ayant été automatiquement enregistré par le programme qui gère le concours, ne voilà-t-il pas qu'une lampe rouge s'allume pour indiquer que votre pronostic est invalide, donc refusé!

"Nom d'un petard!", que je me suis dit. Si petard a donné pour résultats 3 à 0 pour la Suède à la mi-temps et 2 à 1 toujours pour la Suède à la fin du match, c'est qu'il doit y avoir une raison. Et comme la raison du petard est toujours la meilleure...

Nous avons donc été amenés à corriger le programme en tenant compte du scénario suivant, qui est sans doute amené à devenir un cas d'école.

La fin de la première mi-temps approche et le score est de 2 à 0 pour la Suède. Dans les toutes dernières secondes la Suède marque un nouveau but, si bien que le score est de 3 à 0 lorsque la mi-temps est sifflée. À l'entame de la seconde mi-temps, l'arbitre convoque les deux capitaines pour leur expliquer qu'aussitôt la mi-temps sifflée, il avait reçu un message de la centrale vidéo dans son oreillette le rendant attentif au fait que ce troisième but pourrait bien avoir été marqué sur hors jeu. "Je suis donc allé consulter la vidéo pendant que vous regagniez les vestiaires et j'ai en effet constaté, après avoir pris le temps de visionner plusieurs fois les images, que le but était entaché d'un hors jeu". Et l'arbitre de notifier aux joueurs qu'il avait décidé d'annuler le but accordé par erreur en toute fin de première mi-temps, de sorte que le match allait reprendre sur le score de 2 à 0. Par la suite, la Suisse réduisit l'écart par un but de la tête signé Djourou à la 93e minute, comme pronostiqué par Vincent, de sorte que le score final fut bel et bien de 2 à 1 alors qu'il avait été de 3 à 0 à la mi-temps.

Inutile de préciser, petard, que votre pronostic a été réintégré et qu'il déploie tous ses effets.
S'il devait s'avérer exact sur toute la ligne, nul doute qu'on en parlerait longtemps dans les chaumières...

Écrit par : Mario Jelmini | 29/06/2018

Répondre à ce commentaire

1) Kosovo 1 - Suède 1
2) Départage aux pénalties: 5 - 4 pour le Kosovo.
Comme je serai le seul à prévoir un match nul à la fin du temps supplémentaire les autres points sont sans intérêt.

Écrit par : Daniel | 29/06/2018

Répondre à ce commentaire

Apres avoir jeté un coup d`oeil dans les annales du futur que Marguerite avait laissé ouverts sur son bureau par inadvertence (ou pas?), je peux annoncer la bonne nouvelle a nos amis les zelvetes: VICTOIRE!!! Précisément, 1-0 pour l`Helvétie. Zinzin, qui n`a pas non-plus acces aux annales, est persuadé que la Suisse va perdre, je m`en vais donc parier avec lui sur la victoire suisse et je vais le plumer cette fois, le stakhanoviste du scalpel hehehe...

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 29/06/2018

Répondre à ce commentaire

Vous allez parier avec le Dr Zinzin, Ignaz? Et moi qui croyais que parier vous était défendu car ce serait contraire a votre état de saint homme (c'est en tout cas ce que vous avez prétendu sur «Xhaka et Shaqiri s'expliquent»).

Quoi qu'il en soit, participer à mon concours de pronostics ne saurait vous être interdit puisqu'il ne s'agit pas à proprement parler de parier du moment qu'il n'y a pas de mise et que le concours est 100% gratuit!

Vous vous dérobez, Ignaz (je ne parle pas de votre robe de moyne)! C'est d'autant plus regrettable que si vous remportiez le prix réservé au vainqueur, vous pourriez en faire profiter les bonnes oeuvres de la dimension poznave.

Alors lancez-vous, moyne finasseur, remplissez un bulletin de participation et postez-le!

Écrit par : Mario Jelmini | 29/06/2018

Non non Mario, c`est impossible, je vous l`ai dit. Si je peux parier avec Zinzin, c`est seulement parce qu`il est le représentant diplomatique des Enfers ici dans la dimension poznave et que ce n`est pas un peché que d`harnaquer les créatures infernales assermentées. Vous n`etes pas une créature infernale assermentée, n˙est-ce pas?

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 29/06/2018

Répondre à ce commentaire

D`ailleurs, mon cher Mario, la limite d`age que vous avez fixée m`exclut d`emblée...

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 29/06/2018

Répondre à ce commentaire

Effectivement, moyne Ignaz, votre âge canonique vous exclut du concours.

Maintenant, pour répondre à votre question, je vous rassure: non, je ne suis pas une créature infernale assermentée. Et je n'ai pas non plus vendu mon âme au diable, comme ce cher Dr Faust s'est résolu à le faire (ce qui a rendu cette pauvre Marguerite bien malheureuse). Et si je n'ai pas vendu mon âme à ce cher Méphisto, c'est pour une raison bien simple: mon âme, je la lui ai offerte au diable, sans contrepartie, sur la base de son discours vivifiant et de ses bonnes manières. N'est-ce pas lui qui a expliqué à Ève, alors que le grand méchant Dieu avait fait croire à Adam et Ève que s'ils mangeaient du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin ils mourraient (cf. Genèse 2:16-17 et 3:3): "Vous ne mourrez absolument pas, mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme Dieu: vous connaîtrez le bien et le mal" (Genèse 3:4-5)?

Il y a tout lieu de penser que si Ève s’est ralliée aux explications convaincantes fournies par Kaa plutôt que de se soumettre à l’interdit prononcé par Dieu, ce ne fut pas tellement par naïveté mais bien parce qu’elle avait compris, instinctivement, que le serpent était davantage digne de confiance. Malheureusement, par la suite et pendant très longtemps, ce furent les hommes – à l’exclusion des femmes – qui prirent les décisions importantes. Et ces hommes-là ne furent pas sans reproche: ils crurent devoir obéir à Dieu et se plier à sa volonté en tous points. Mais, avec le temps, ils auraient dû se douter que le message officiel masquait de mauvaises intentions à leur égard. Dieu n’avait-il pas aiguisé ses griffes sur Job, homme “intègre et droit” qui “se détournait du mal” (Job 1:1; dans le même sens: Job 1:8 et 2:3)? Et n’a-t-il pas prévenu (Psaumes 2:9) qu’il enverrait un Messie pour “broyer les nations avec une masse de fer” et les “réduire en pièces comme un vase de potier”? Et que ce même Messie serait chargé de défoncer les têtes, d’accumuler les cadavres en de vastes pays (cf. Psaumes 110:6) et de percer de flèches acérées le coeur des ennemis (cf. Psaumes 45:5 ou 45:6, selon la numérotation adoptée)? (Sur ce plan, il faut admettre que Mahomet et – dans une moindre mesure – Ben Laden ont été plus performants que Jésus). Et surtout, comment les hommes ont-ils pu faire confiance à cet Éternel qui avait annoncé, pratiquement dès le départ: “J’exterminerai de la surface de la terre l’homme que j’ai créé” (Genèse 6:7), et qui était passé à l’acte (Le déluge, Genèse 7) en décidant in extremis d’épargner Noé et sa famille? S’il avait été capable d’agir ainsi une fois, on pouvait tout craindre de lui. D’ailleurs, bien après la sinistre affaire du déluge, les prophètes ont averti:
• “L’Éternel va dépeupler la terre et la rendre déserte: il en bouleversera la face et en dispersera les habitants. Un même sort atteindra aussi bien le prêtre que le peuple, le maître que le serviteur, la maîtresse que la servante, le vendeur que l’acheteur, le prêteur que l’emprunteur, le créancier que le débiteur. La terre sera entièrement dépeuplée et livrée au pillage; car l’Éternel a prononcé cet arrêt” (Ésaïe 24:1-3);
• “L’Éternel des armées (...) a décidé ta ruine” (Jérémie 11:17, à l’adresse du peuple d’Israël);
• “Je les briserai l’un contre l’autre, pères et fils tous ensemble, dit l’Éternel; je n’aurai ni compassion, ni pitié, ni miséricorde; rien ne m’empêchera de les détruire” (Jérémie 13:14);
• “Malheur à ceux qui désirent voir le jour de l’Éternel! (...) Ce sera un jour de ténèbres et non de lumière, d’obscurité et non de clarté” (Amos 5:18 et 5:20);
• “un jour de colère, un jour de détresse et d’angoisse, un jour de ruine et de dévastation”,
(Sophonie 1:15) ;
• “Le soleil sera changé en ténèbres et la lune en sang avant que vienne le jour de l'Éternel, ce jour grand et terrible” (Joël 2:31 ou 3:4, selon la numérotation adoptée);
• “Il viendra comme un fleuve en furie” (Ésaïe 59:19).
Des siècles plus tard, Jésus confirmera:
“Ce seront des jours d’une détresse telle qu’il n’y en a jamais eu de pareille depuis le commencement, quand Dieu créa le monde” (Marc 13:19; dans le même sens: Matthieu 24:21 et Luc 21:23).

À la décharge des anciens, il faut reconnaître que leur position était difficile, tant Dieu avait recours à l’usage de la force et au règne de la terreur pour s’imposer à eux. En effet, personne n’a oublié la loi édictée par le roi Asa, petit-fils du roi Salomon, stipulant que “tous ceux, petits ou grands, hommes ou femmes, qui ne chercheraient pas l’Éternel seraient mis à mort” (II Chroniques 15:13).

Voyez-vous Ignaz, j'adresse chaque jour mes prières à Satan, je le fais avec une foi digne de celle dont Sylvain Thévoz nous parle dans son dernier billet et je suis très satisfait de la manière dont Le Malin les exauce.
On ne change pas une équipe qui gagne, comme dit Petkovic.

Non, je ne suis pas une créature infernale assermentée mais j'ai librement choisi Satan parce qu'il permet aux hommes d'être Dieu.
Que son règne vienne!
Amen.

Écrit par : Mario Jelmini | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Brave petit, je suis ému aux larmes!
Moyne Ignaz se convertira-t-il?

Écrit par : Méphistophélès, prince de l'enfer | 30/06/2018

Vous vous etes fait rouler, mon vieux Mario. J`ai demandé au service akashique une analyse vidéo de votre cession de droits d`ame a Satan et il se trouve que vous avez eu affaire a un imposteur, un diablotin de trente-cinquieme catégorie connu pour etre un farceur incorrigible. Ergo, votre contrat est nul et non avenu, mon cher Mario. D`ailleurs, autant vous le dire, Satan ne recrute plus guere que des spécimens rares de pourriture d`ame depuis que l`enfer est plein a ras bord et qu`il n`arrive pas a décrocher les crédits pour les travaux d`agrandissement. Que voulez-vous, c`est la crise chez nous aussi en ce moment.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Aïe! Je me serais fait rouler par un imposteur, un farceur de trente-cinquième catégorie? C'est trop rageant! Pourriez-vous vérifier auprès de vos services, cher moyne éthéré, si cet imposteur, ce farceur de trente-cinquième catégorie, ne serait pas, une fois de plus, ce fumiste d'ange Gabriel?

Écrit par : Mario Jelmini | 30/06/2018

Négatif, mon cher Mario. Gabriel est en congé sabbatique pour encore pas mal d`eons, retiré dans ses domaines a l`autre bout de l`univers. On dit qu`il en a sa claque des merdophages et qu`il ne reviendra que lorsque le dernier de ceux-ci aura rendu son ame au Grand Patron ou sera retourné au grand néant purificateur.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Le foot c'est pas trop mon truc. En revanche je suis très curieux des pronostics concernant le prochain messie.
Une idée quelqu'un ?...

Écrit par : Pierre Jenni | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Le prochain messie, Pierre, c'est Marguerite. Elle va revenir en force sur ce blog d'ici demain, sous le titre "C'était écrit".

Écrit par : Mario Jelmini | 30/06/2018

Je me dois d'intervenir!

Moyne des sables est très mal renseigné. Sa source n'est qu'un imposteur, un farceur de trente-sixième catégorie qui finira dans la géhenne!

En réalité, l'ange Gabriel est en train de rôtir en enfer pour l'éternité. Voire plus longtemps, en raison de la gravité des abus qu'il a commis en profitant de la naïveté des foules pour leur annoncer toutes sortes de fausses nouvelles qui les ont égarées.

Écrit par : Méphistophélès | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Pas de chance Méphisto, les anges sont ignifugés d`origine. Pas stupide, le Grand Patron.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Gabriel s'étant révélé être un faux ange, il est parfaitement inflammable. Et je peux vous assurer qu'en ce moment il flambe bien, même que ses cris sont assourdissants.

Écrit par : Méphistophélès | 30/06/2018

Communiqué de presse du 30 juin 2018

Peuples de la Terre, apprenez ceci: tous ceux qui auront cru à l'imposture du Dieu prôné dans le Tanakh, le Nouveau Testament ou le Coran se retrouveront en enfer, où d'éternelles et atroces souffrances les attendent; alors que le paradis et ses délices récompenseront les non-croyants de leur bon-sens et de leur sagesse.

Qu'on se le dise: l'enfer est le sort qui attend les adeptes du judaïsme, du christianisme et de l'islam en rétribution de leur aveuglement et de leur sottise.

Peuples de la Terre, vous aurez été avertis.

Écrit par : Satan, alias Méphistophélès | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Que la Farce soit avec vous! hiark hiark hiark...

Écrit par : le diablotin farceur | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

"Et puis, il faudrait aussi revoir la musique. À qui confier un arrangement qui nous rapprocherait un peu du metal? Je vous le demande, Chuck..."


Ah ben ... j'ai bien un ou deux candidats !

Des arrangements pour des lancements d'entreprises ou de missions impossibles, ... avec des voix multiples ... mais sans la langue. Beaucoup plus simple à chanter, ... pour bien marquer les instants présents de lancements importants et de transmission d'énergie urbi et orbi.

Tout avec les doigts.

Tout comme la musique de ce blog d'ailleurs.

Voyez vous-même ...

https://www.youtube.com/watch?v=mjvGjUovxPU

https://www.youtube.com/watch?v=uT3SBzmDxGk


Mais si on veut vraiment des paroles, des belles paroles d'hymne bien joyeux de lancement d'une belle entreprise ou d'une belle mission impossible, ... par exemple de sauvetage d'une banque sans intérêts, ... ou une belle expérience d'équipe bien collective, bien partagée, avec plein de bonnes émotions, ... j'aime bien celles de la chanson 'Seemann' qui commence par ... "Viens dans mon bâteau ...", ... et ce passage bouleversant où on chante ... "Ils ne parlaient que de ta mère".

https://www.youtube.com/watch?v=v-YzdvmD2aQ


Komm in mein Boot
Ein Sturm kommt auf und es wird Nacht
Wo willst du hin
So ganz allein treibst du davon
Wer hält deine Hand
Wenn es dich nach unten zieht
Wo willst du hin
So uferlos die kalte See
Komm in mein Boot
Der Herbstwind hält die Segel straff
Jetzt stehst du da an der Laterne
Mit Tränen im Gesicht
Das Tageslicht fällt auf die Seite
Der Herbstwind fegt die Straße leer
Jetzt stehst du da an der Laterne
Hast Tränen im Gesicht
Das Abendlicht verjagt die Schatten
Die Zeit steht still und es wird Herbst
Komm in mein Boot
Die Sehnsucht wird der Steuermann
Komm in mein Boot
Der beste Seemann war doch ich
Jetzt stehst…
Sie sprachen nur von deiner Mutter
So gnadenlos ist nur die Nacht
Am Ende bleib ich doch alleine
Die Zeit steht still
Und mir ist kalt, kalt, kalt, kalt


https://lyricstranslate.com/fr/seeman-marin.html

...
..o
o.o
o.O
O.O

J'ai juste un petit doute.
Est-ce important que les appenzellois comprennent les paroles ?

Écrit par : Chuck Jones | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Un grand merci à Chuck pour ces merveilleux liens. Je ne suis qu'à moitié Appenzellois et j'ai récemment fait l'effort de prendre des cours de conversation en Schwiitzertüütsch à l'école migros. Mais j'ai toujours été réticent à apprendre par coeur et le vocabulaire me manque.

Écrit par : Pierre Jenni | 01/07/2018

Suisse bigarrée et mâtinée de fascistoïdes balkaniques / Suède ? 0/3. Si les Suédois sont gentils...

Écrit par : Géo | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

En tout cas maintenant c`est quasi certain, la finale va se jouer entre la Francafrique et le Kosovo.

Écrit par : Hashim Théodore M`bala Nyanguilé | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

Alors, ... donc, ... soyons prudent-prudent et laissons un peu de victoire pronosticastique pour les zautres, donc.


Prudence, prudence, pas de risques inconsidérés, pas d'intimidation, pas de mise à la baisse, pas de spéculation sur l'intégrité de l'arbitrage, lançons nous donc, tout au hasard.

Donc ...

1) Suisse 0 Suède 4
2) Suisse 0 Suède 3
3) 5 jaunes contre la Suisse
4) 2 jaunes contre la Suède

Aléa éjacta est, comme je dis toujours.


"Gabriel s'étant révélé être un faux ange, il est parfaitement inflammable. Et je peux vous assurer qu'en ce moment il flambe bien, même que ses cris sont assourdissants." ... (Méphistophélès)


Gabriel en service commandé traduisant "Aléa éjacta est" à Marie ...

https://www.jw.org/ase/publications/books/bible-stories-lessons/11/gabriel-visits-mary/

Hmmmmm ...
Hmmmmmmm ...

Vous trouvez pas que Gabriel, venant annoncé à Marie qu'elle s'est faite empapaouter, a comme un air de famille avec Thévoz ?

Écrit par : Chuck Jones | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

""Aléa éjacta est", dites-vous? Ne serait-ce pas plutôt "Semen ejacta est"? Ou "Sperma ejacta est"?

Insinueriez-vous, Mr Jones, qu'en paraphrasant Jules César sur le point de franchir le Rubicon, Gabriel aurait franchi le con virginal?

Il est vrai qu'une vulve bien irriguée prend facilement la couleur rubis...

Écrit par : Mario Jelmini | 01/07/2018

L'ange Gabriel, un air de famille avec Thévoz?
D'après vous Gabriel serait socialiste, Chuck?
Ça m'étonnerait, parce que Gabriel est proche du bon Dieu et le bon Dieu est un fasciste notoire.

Écrit par : Mario Jelmini | 01/07/2018

À propos d'un hymne national suisse à repenser, Chuck Jones pose une question piège:
"Est-ce important que les Appenzellois comprennent les paroles ?"

Compte tenu des faits suivants:

1) la Suisse compte 4 langues nationales, dont 3 officielles (celles qui y sont le plus utilisées étant l'anglais, l'espagnol, le portugais, le serbo-crate, l'arabe et quelques autres),
2) à côté du problème des Kosovars la Suisse a aussi celui des Appenzellois
et
3) les Appenzellois incarnent la substance même de notre folklore national,

je propose que les paroles de l'hymne suisse revu et corrigé obéissent aux règles strictes de la youtse, c'est-à-dire qu'elles consistent en onomatopées susceptibles d'être vocalisées de façon gutturale.

Notre nouvel hymne national pourrait ainsi ressembler à ça:
https://www.youtube.com/watch?v=MqTYJIFGQEo
ou à ça:https://www.youtube.com/watch?v=XJHn542lPok

Joli, non?
Et compatible avec la laïcité, en plus...

Écrit par : Mario Jelmini | 01/07/2018

Répondre à ce commentaire

Sage momol, i han nöd verstoh.

Écrit par : Pierre Jenni | 01/07/2018

Süüüss... Il est pas beau, le folklore suisse? ;-)
Entraînant à souhait. Adopté comme nouvel hymne national!

Écrit par : Mario Jelmini | 01/07/2018

Je me vois obligé d`intervenir pour remettre les pendules (helvetes, évidemment) a l`heure car le grand Jules n`a jamais dit "Alea jacta est" mais bel et bien "Allez jacter a l`Est". J`étais juste a coté de lui (j`étais encore jeune, beau et centurion des troupes d`éclaireurs) quand il a crié ca en rigolant a un Gaulois qui voulait lui refiler un abonnement a l`Humanité.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 01/07/2018

Répondre à ce commentaire

"Gabriel aurait franchi le con virginal?"
"L'ange Gabriel, un air de famille avec Thévoz?"
"D'après vous Gabriel serait socialiste, Chuck?"


Ben ... si l'on croit les dernières confessions bloguesques de Thévoz ...


"Croire revient, presque par définition, à entrer dans un mystère et à sentir que tout n'est pas dicible et démontrable."
"Croire serait donc une entrée dans le monde du tâtonnement, de l’intuition, du désir, plus que de la connaissance."
"Mon cher ami, je ne sais pas ce que croire est."


... quand Dieu vous a muni d'un trompette à la place d'une bite pour transmettre son "souffle" créateur, ... il est normal que l'on tâtonne un peu avant de trouver une oreille receptive, surtout quand on est dans le noir, et apparement perdu entre ... ce qu'on croit, ... ce qu'il faut croire, ... ce qu'on veut croire, ... ce qu'on veut faire croire, ... ce qu'on ne veut pas croire, ... ce qu'on ne veut pas laisser croire ... et bien sûr, .. ce dont on se fout.

Écrit par : Chuck Jones | 01/07/2018

Répondre à ce commentaire

J'apprécie tout particulièrement, Chuck, que vous recentriez le débat autour de la question fondamentale qui est à l'origine et au coeur de ce blog: faut-il "croire ou ne pas croire"? Une question qui en appelle d'autres:
- s'il faut croire, que faut-il (ou ne faut-il pas) croire?
- s'il ne faut pas croire, que faut-il (ou ne faut-il pas) ne pas croire?
- si quelqu'un affirme qu'il faut croire, faut-il le croire?
Malheureusement, dans son dernier billet M. Thévoz n'a fait qu'embrouiller le problème, faisant intervenir une notion vague et subjective (une béquille pour handicapés) qu'il appelle la foi. Or, "la foi", la foi pour elle-même et en elle-même, ça n'existe pas. Ce qui est susceptible d'exister, c'est "ma foi", "ta foi", "sa foi" car il y a autant de fois possibles qu'il y a d'êtres humains. Tout comme il y a autant de dieux possibles que les êtres humains sont capable d'en imaginer.
Foi de Mario.

Dans le présent billet, j'ai voulu soulever une question d'actualité, laquelle s'inscrit dans le cadre élargi de la problématique qui constitue le fond de commerce de mon blog: peut-on "croire ou ne pas croire" à la victoire de la Suisse contre la Suède mardi à Bourg-Saint-Pierre? Question que les Suédois - lesquels ne partagent pas la même foi que nous - transforment aussitôt en: peut-on "croire ou ne pas croire" à la victoire de la Suède contre la Suisse mardi à Sankt Petersburg? Comme on le voit, cette question ne se pose pas de la même manière pour les uns et pour les autres mais il y a tout de même des similitudes, ne serait-ce que "Suède" et "Suisse" commencent par les deux mêmes lettres, ce qui n'est certainement pas le fruit du hasard (d'aucuns diront: Dieu l'a voulu ainsi). Vous m'objecterez que cela est vrai en français mais pas en suédois. Je vous rétorquerai que si cela ne joue pas en suédois, cela joue en allemand (Schweiz-Schweden), en italien (Svizzera-Svezia), en espagnol (Suiza-Suecia), en anglais (Switzerland-Sweden), en norvégien (Sveits-Sverige) et - ce qui me paraît décisif - en appenzellerdütsch.

Pour terminer, une anecdote. Mon fils est double national: Suisse par son père et Suédois par sa mère. Il est attaché à ses deux nationalités. Quand on lui demande qui va gagner, mardi, de la Suisse ou de la Suède, il répond: "Qu'importe; de toute façon, je suis déjà en quarts..."

Écrit par : Mario Jelmini | 01/07/2018

"Gabriel aurait franchi le con virginal?"
"L'ange Gabriel, un air de famille avec Thévoz?"
"D'après vous Gabriel serait socialiste, Chuck?"


Ben ... si l'on croit Thévoz ...

"Croire revient, presque par définition, à entrer dans un mystère et à sentir que tout n'est pas dicible et démontrable."
"Croire serait donc une entrée dans le monde du tâtonnement, de l’intuition, du désir, plus que de la connaissance."
"Mon cher ami, je ne sais pas ce que croire est."

( http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2018/06/23/lettre-a-mon-ami-athee-292906.html )

... quand Dieu vous a muni d'un trompette à la place d'une bite pour transmettre son "souffle" créateur, ... il est normal que l'on tâtonne un peu avant de trouver une oreille receptive, surtout quand on est dans le noir, et apparement perdu entre ... ce qu'on croit, ... ce qu'il faut croire, ... ce qu'on veut croire, ... ce qu'on veut faire croire, ... ce qu'on ne veut pas croire, ... ce qu'on ne veut pas laisser croire ... et bien sûr, .. ce dont on se fout.

Écrit par : Chuck Jones | 02/07/2018

Répondre à ce commentaire

1) Suisse 1, Suède 2
2) 0 à 0
3a) 4
3b) 4

Écrit par : The Walrus | 03/07/2018

Répondre à ce commentaire

GOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALLLLLLLLLLLLLLLLLLL GOOOOOOOOOAAAAAAAAALLLLLLLLLLL
Le kosovo a marqué, le kosovo a marqué!!!!!!!!!!!!!!
Youpppppppppiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeee!
Champaaaaaaaaaaaagggggggggggnnnnnnnnnnneeeeeeeeee!
Joie! Joie! Joie!

Contre son camp, mais est-ce important!

L'important est que le kosovo est é-l-i-m-i-n-é!!!!!!!!!!!!

Fini le chauvinisme chuiche!!!!!!!!
Tout rentre dans l'ordre.

PS: vous avez vu le signe fait par le Suédois? Même pas nationaliste pour deux sous. La classe quoi. Pas comme certains bas du front. Front national, bien sûr.

Écrit par : Daniel | 03/07/2018

Malgré un nombre record de participants, aucun n'a pronostiqué correctement le score final: 1 à 0 pour la Suède.

Écrit par : Mario Jelmini | 03/07/2018

Répondre à ce commentaire

Ce que j'ai surtout vu, Daniel, c'est TOUS les joueurs suédois sans exception (y compris les remplaçants sur le banc), ainsi que leur sélectionneur et ses adjoints, chanter avec force et conviction leur hymne national avant le coup d'envoi alors qu'en face, seuls trois joueurs ont bougé les lèvres pendant l'hymne suisse: Sommer, Lang et Zuber. Tous les autres, y compris l'entraîneur Petkovic, qui possède pourtant la nationalité suisse, sont restés impassibles et muets.
Ceci explique peut-être cela.
Les Xhaka et compagnie avaient sans doute exprimé leur patriotisme dans le match conte la Serbie...

Aujourd'hui, ceux qui avaient le plus de coeur ont gagné. Même si je reconnais que Shaqiri et surtout Behrami se sont donnés.

Écrit par : Mario Jelmini | 03/07/2018

"seuls trois joueurs ont bougé les lèvres"
Bien évidemment! L'hymne du kosovo n'a pas de paroles. Etonnant non?

"Aujourd'hui, ceux qui avaient le plus de coeur ont gagné."
"coeur", bravo, vous avez gagné, un joueur suédois a fait le symbole du coeur après le but.

"Même si je reconnais que Shaqiri et surtout Behrami se sont donnés."
Exact:
- shaquiri a même "donné" le ballon à un Suédois à la 54me minute; il s'est fait avoir comme un bleu.
- behrami s'est "donné" un second carton jaune.
A part ça, pfuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
Bon débarras.

Écrit par : Daniel | 04/07/2018

Répondre à ce commentaire

Vous m'épatez, Daniel!
Normalement, avant de publier les commentaires que les usagers de «Croire ou ne pas croire» me font parvenir, j'en vérifie la pertinence - ce qui me permet parfois de faire d'intéressantes découvertes.

Or justement, dans le cas présent, quelle n'a pas été ma surprise de constater qu'effectivement, l'hymne du Kosovo n'a pas de paroles!

«https://fr.wikipedia.org/wiki/Europe_(hymne)» : "«Europe» est l'hymne national du Kosovo dont la musique a été composée par Mendi Mengjiqi. Il est adopté le 11 juin 2008 par l'Assemblée du Kosovo avec une majorité de 72 votes pour, 15 contre et 5 abstentions.
Il ne dispose pas de paroles dans le but de «respecter la nature multiethnique du Kosovo»".

La manière dont vous interprétez le fait que "seuls trois joueurs ont bougé les lèvres" lorsque l'hymne national suisse a retenti dans le stade n'en est que plus drôle!

Écrit par : Mario Jelmini | 04/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.