UA-119481582-1

12/07/2018

J'ai fait un rêve...

Hier soir, j'ai regardé à la télévision la demi-finale de la Coupe du monde de football entre la Croatie et l'Angleterre. Et ce n'est pas l'équipe du pays qui compte six fois et demi plus d'habitants que la Suisse qui l'a emporté, mais bien celle du pays qui ne compte même pas la moitié du nombre des habitants de la Suisse. L'équipe croate étant la seule, si je ne fais erreur, à participer au tour final de cette Coupe du monde en ne comptant que des visages pâles dans ses rangs.

Après le match, je suis allé faire un tour sur les blogs de la TdG et me suis arrêté sur le dernier billet de Marian Stepczynski, intitulé «Le monde à la merci d’un fou?». Le sujet est d'importance: si le monde est effectivement menacé par le narcissisme et la paranoïa de l'actuel Président des États-Unis, il convient de s'en préoccuper. Un commentaire signé Daniel attirant l'attention de l'auteur du billet sur la problématique de l'art. 296 du Code pénal suisse, qui réprime les "outrages aux Etats étrangers", j'en ai profité pour donner mon point de vue dans un commentaire de mon cru.

Puis je suis allé me coucher.

Avant d'éteindre la lumière je ne manquai pas, comme à l'accoutumée, de lire un chapitre de la Bible - en l'occurence le premier du livre des Actes, où l'on trouve ce merveilleux passage: "Il [les disciples] le virent [Jésus] s’élever dans les airs et un nuage le cacha à leur vue" (verset 9, traduction Bible du Semeur).

Puis je m'endormis, heureux de ma journée (j'avais partagé le repas de midi et passé une bonne partie de l'après-midi avec mes amis de la section vallée de Joux de l'Amicale des malentendants, ce qui m'a évité d'avoir à assister à la défaite de Federer).

Au milieu de la nuit je fus soudain réveillé, au terme d'un bien curieux rêve. Qu'on en juge.

J'étais sorti me promener pour aller rendre une petite visite aux canards de la mare. Comme d'habitude, j'avais emporté des restes de pain secs. Comme chacun sait, la mare jouxte les terres de la clinique de l'éminent Dr. Zinzin, qui accueille des célébrités du monde entier. En passant, je jetai un coup d'oeil à travers la haie et quelle ne fut pas ma stupéfaction d'apercevoir, parmi les pensionnaires prenant l'air dans le jardin de la clinique, la silhouette du Président des États-Unis surmontée de son fameux toupet. Après m'être attardé un instant pour m'assurer que je n'étais pas en train de rêver, je poursuivis mon chemin. J'arrivais au voisinage de la mare lorsqu'il se produisit un phénomène tout à fait extraordinaire, auquel purent également assister les pensionnaires de la clinique: la mare était devenue une mare gonflable et s'élevait lentement dans les airs dans un joyeux tintamarre de coin-coins! Je pus observer la scène jusqu'à ce qu'une nuée ne dérobe la mare enchantée à mes yeux et à ceux ébahis des pensionnaires de la clinique.

J'aimerais demander ici à M. Ignaz, le moyne des sables, qui fréquente assidûment la bibliothécaire de la clinique, si celle-ci pourrait non seulement raconter mon rêve au Professeur Zinzin mais encore lui demander comment je dois l'interpréter et quel pourrait bien être, selon lui, le message (subliminal ou non) qu'il contient. Je serais également reconnaissant à Mmes Myriam Belakovsky et Marie Olivier, deux personnes versées dans le secteur pointu de la psychologie des profondeurs, de me faire connaître les réflexions que ce rêve leur inspire.
D'avance, un grand merci.

14:11 | Commentaires (22) |  Facebook | | |

Commentaires

En fait, si on comprend bien, vous êtes en train de vous constituer votre petite religion bien à vous ?
A part ça, un détail : non seulement les Croates ont un visage pâle mais ils sont croates. Cela fait une sacrée différence avec la Suisse. Qui, s'il fallait vraiment avoir une équipe de mercenaires, n'était pas obligée de choisir les pires, à mon avis...
Cela serait donc vraiment génial si ces Croates devenaient champions du monde...

Écrit par : Géo | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Zinzin est en vacances, Mario. Parti faire la tournée de ses plantations de champignons magiques avec son pote le taxi des étoiles. Selon Marguerite, votre reve signifie que vous avez des problemes de digestion mais vous savez comme les femmes peuvent etre bassement terre-a-terre quand elles s`y mettent. Les canards disent aussi avoir vu le big Donald roder autour de la mare en short hawaien et t-shirt bleu mimosa avec l`inscription dorée DONALD FIRST. Il est suivi d`une flopée d`individus sinistres en costard-cravate, lunettes noires et oreillettes. Probablement venu pour se faire greffer un bout de cervelle par Zinzin mais il devra repasser.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de ces précisions, cher Ignaz.
Dommage, vraiment dommage que Zinzin soit parti pour Champignac. Espérons tout de même pour lui que la cueillette sera bonne.

La greffe d'un bout de cervelle de chimpanzé aurait en effet pu aider le Président des États-Unis à prendre des décisions plus raisonnables. Malheureusement, il est prévisible que le greffon aurait été rejeté.
Et puis, il eut été dommage de sacrifier un chimpanzé (j'entends d'ici les vociférations des antispécistes).
Dans le fond, la meilleure solution serait encore de confier la Maison blanche au chimpanzé et de placer Donald dans un zoo.
Qu'en pensent les canards? Après tout, Donald est l'un des leurs... Alors... Donald dans la mare de l'asile?... Ce ne serait pas une mauvaise solution, après tout.

Quand à un traitement aux champignons hallucinogènes, je n'y crois pas: le pauvre Donald est déjà suffisamment hallucinogéné comme ça (surtout aux entournures) pour que l'on n'en rajoute pas.

De toute façon ce n'est pas à nous de décider, c'est aux Américains. Tout ce que nous pouvons faire, c'est leur donner des pistes. Pas vrai Ignaz?

Écrit par : Mario Jelmini | 12/07/2018

LM. Mario Jelmini, vous dites:"(...) La greffe d'un bout de cervelle de chimpanzé aurait en effet pu aider le Président des États-Unis à prendre des décisions plus raisonnables".

Néanmoins, tous les chefs d états européens ont abdiqué à la demande de Trompe pour augmenter leur participation à l Otan jusqu à hauteur du 4% de leur PIB.

Qui au fait doit être greffé du cerveau, Trompe ou les serpillières de l UE?
Peut être bien que les européens du Vieux Monde savent que les USA utilisent la règle suivante: "Si tu ne te mets de notre côté, on ne te protège pas des Terroristes (Al Qayda et/ou Daech) et si tu t entêtes encore plus, on te les envoie nous-même, toi comprendre moi quand moi parler à toi"

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 12/07/2018

Monsieur Jelmini ne comprend-t-il pas ce que respecter l'anonymat d'une personne signifie?

En lisant votre texte j'ai entendu la musique de Prokofiev Pierre et le loup
pas étranger avec mare aux canards

concernant votre rêve… vous qui n'êtes pas plus Pharaon que moi Joseph (de, biblique, "et ses frères") la réponse est en vous

mais le nom de Pierre vous situe en votre actualité "L'ami Pierre"

s'agissant de Pierre Jenni


toupet signifie aussi bien masse de cheveux que culot aplomb association de mots.

culot culotte culottée

Écrit par : Marie Olivier | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Marie. Grâce à vous, je commence déjà à y voir plus clair.
Mais dites-moi, Marie: êtes-vous une disciple de cette grande dame de la psychiatrie qu'est Mme Belakovsky ou bien vous rattachez-vous à une école dissidente?

Écrit par : Mario Jelmini | 12/07/2018

"Pierre et le loup pas étranger avec mare aux canards"

Je viens seulement de comprendre, Marie: les tireurs ont canardé le loup!
Subtil! Il fallait y penser!

Et puis votre association entre toupet et culot culotte culotté: vous êtes digne de la Pythie, Marie. Je me suis donc empressé de vérifier ma culotte et savez-vous ce que j'ai trouvé: je l'avais mise à l'envers! Alors le Pharaon, peut-être pas mais Dagobert, alors ça oui!

Juste un conseil, Marie: la prochaine fois que vous entendrez Pierre et le Loup, profitez-en pour l'écouter.

Vous voudrez bien me pardonner, Marie, mais je compte beaucoup sur les lumières de Mme Belakovsky pour m'en apprendre encore davantage.

Écrit par : Mario Jelmini | 12/07/2018

Marie Olivier a écrit:
"Monsieur Jelmini ne comprend-t-il pas ce que respecter l'anonymat d'une personne signifie?"

Que voulez-vousdire, Marie? Dans le dernier paragraphe de mon billet, j'ai pris bien soin de distinguer Mme Myriam Belakovsky et Mme Marie Olivier afin que personne ne puisse deviner qu'il s'agit d'une seule et même personne et voilà que vous venez me reprocher de ne pas respecter votre anonymat!

Permettez-moi de vous le dire, Madame: vous êtes un cas.

Écrit par : Mario Jelmini | 12/07/2018

Le Donald a fichu le camp avec sa ribambelle de terminators a poil ras qui puaient le chewing-gum a la fraise. Bon débarras. J`ai engueulé les séraphins préposés a la garde des portails, ces vauriens célestes n`auraient pas du laisser entrer cet empaffé a la bouche en cul de poule en l`absence du patron mais que voulez-vous, meme dans la dimension poznave on ne trouve plus de personnel compétent par cette époque opaque. Dans ma lointaine jeunesse, quand je faisais partie de la garde prétorienne du palais de Néron, on nous aurait décimés pour bien moins que ca pfff..

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de me tenir ainsi au courant, cher Ignaz. Ce n'est pas Ignaz des sables qu'on devrait vous appeler mais Ignaz des cimes. Vos vers en prose me vont droit au coeur. Vous savez toujours trouver l'expression pertinente ("époque opaque", par exemple; ou encore "cet empaffé à la bouche en cul de poule", saisissante de réalisme). Et quand vous vous mettez à nous parler de votre passé et de votre jeunesse, vos propos sont empreints d'un tel accent de vécu, d'une telle authenticité qu'on ne saurait s'y tromper.
Il en va d'ailleurs de même avec Mme Belakovsky et, dans une moindre mesure, avec Mme Olivier (laquelle n'arrive toutefois pas à la cheville de Mme Belakovsky, mais tout indique qu'elle est encore jeune et qu'elle va progresser).
Quoi qu'il en soit, avec vous trois comme interlocuteurs de référence, je suis gâté. Peut-être Mme Olivier voudra-t-elle nous faire une gâterie en nous éclairant sur les relations entre les différents sens du verbe gâter?

Écrit par : Mario Jelmini | 12/07/2018

Mario,

je ne souffre pas de dédoublement de personnalité.

Plongez-vous dans votre mare aux canards (également canards journaux, blogs, etc.) personnelle… si vous le souhaitez.

Pour la musique tenant de mon père je suis parfois plus sensible à l'être du musicien qu'à son interprétation et plus qu'attentive à la musique des mots

toutefois j'entendis en moi quelques mesures de Pierre et le loup notes lumineuses...

Écrit par : Marie Olivier | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

mon rêve.
je rêve souvent que je visite une très grande maison.
avec plusieurs salons et chambres. une grande cuisine. jardin plus piscine. et un très grand garage. des meubles sublime et anciens.
je m'y installe. et profite de la beauté de cette maison....
alors que dans la réalité je vie dans un appartement petit et salubre. que voyez vous pour moi ????
Amicalement Marilyne Bianchini de Rivesaltes.

Écrit par : Bianchini Marilyne | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de cette incursion sur mon blog, Marilyne!
Je ne suis pas très doué pour interpréter les rêves, vous savez. Mais nous avons ici plusieurs spécialistes dans ce domaine, en particulier Mme Olivier, Mme Belakovsky et le révérend père Ignaz, et j'espère qu'ils auront à coeur de vous dire ce qu'ils voient pour vous.
Pour ma part, je vous imagine installée dans cette magnifique et spacieuse maison en compagnie d'un homme séduisant ayant les traits de Michael Jackson qui vous inonderait de tendresse et vous couvrirait de bisous... Vous y verriez un inconvénient?

Écrit par : Mario Jelmini | 13/07/2018

A l'époque où l'on parlait polio, poumon d'acier ou "soucoupes vivante s'épuisait une doctoresse, Charlotte Olivier.

Elle était exceptionnelle… pas facile, autoritaire.

Des femmes solidaires (U.d.F.) s'unissaient non encore féministes mais, féminines et s'activaient magnifiquement.

Cette doctoresse, ayant soutenu une personne proche, travaillait rue César-Roux, Lausanne, à la polyclinique tout particulièrement concernée par les personnes pauvres atteintes de tuberculose.

Son travail, sa mission était un apostolat non sans parenté avec celui plus proche de nous d'Elisabeth Kübler-Ross et des malades en phase terminale... vénérée par le Dr Paul Tournier, de Genève.

Maîtresses femmes... chrétiennes… dans le bon sens.

Écrit par : Marie Olivier | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Est-ce en l'honneur de cette doctoresse qu'il existe au CHUV un auditoire Charlotte Olivier?
Cette dame était-elle une parente à vous (votre mère, peut-être)?

Il existe aussi à Lausanne une avenue (et à Nyon une rue) portant le nom de Juste Olivier, écrivain, poète, romancier, journaliste et érudit vaudois. S'agirait-il d'un aïeul (son père, peut-être) de Charlotte Olivier?

Et quel rapport entre Charlotte Olivier et mon rêve de la nuit dernière?

Écrit par : Mario Jelmini | 13/07/2018

Mario,

A vous de répondre à ces questions.

Qu'il s'agisse de Charlotte Olivier ou d'Elisabeth Kübler-Ross... nous retrouvons le temps des vocations non pour l'argent, le prestige et l'ensemble des privilèges visés mais le souci, l'écoute de l'appel de l'autre en détresse.

On a voulu détruire l'ensemble de nos valeurs chrétiennes en dressant devant nous les failles, et pire, des Eglises, mais quel en est le progrès humain, social ou spirituel?

Dieu n'existe donc pas.

Mario, je vous prie de respecter mon anonymat.

Une vision en 1969
Une rencontre, un médecin
Un très fort attachement

cette vision suivie d'une révélation en ce sens que la voix entendue jour et nuit deux ans durant environ me demande, on dira, des nouvelles de mon enfance

Pas besoin d'aller plus loin

Une différence entre 1969 et la suite:

De toujours, sauf à l'école par obligation, je n'écris jamais aucune ligne nulle part et demeure comme bloquée en moi-même

la vision "1969" une explosion

la vie jaillit (le rire, aussi, la gaieté l'entrain

Mes premières lettres de lectrices, NRL et 24heures... je n'en reviens pas moi-même… c'est comme si je mettais dans un four une sorte de préparation de gratin (ce à quoi je pense) et je n'en reviens pas de ce qui sort de ce four

Pour le travail qui s'opère ou opère en moi on peut parler de psychanalyse didactique, ce médecin pour le transfert

mais peu à peu ce que j'appelle, en plus de guérison, "vision suivie d'une révélation" deviendra PROCESSUS
non par la vision mais par le sentiment qui me reliait à ce médecin incarnant peu à peu ce qui correspondrait à Jésus "et son père"!

En cours d'exercices, jeux de mots avec, sans l'avoir appris, sans le savoir la singularité de l'écriture des sémites: respect absolu des consonnes mais les voyelle ne sont pas fixées:

élever lever laver lover (de "love") par suite: lever laver lover(soins aux malades) Olivier, Kübler-Ross, par exemple…

Infirmières sourciennes; "sorcières" à la racine sorcière sorcière source chercheuse d'eau fée Lourdes Massabielle dont le site était folkloriquement dévolu… aux fées aujourd'hui, selon mes recherches Lourdes possible intervention du phénomène OVNI (lire OVNI par Fabrice Bonvin)

Egalement en cours de route je comprendrai que Jésus nous offrant son sang peut signifier également nous offrant une "pinte de bon sang"!

Ainsi les évangiles sont devenus non pas tant matière à foi qu'à réflexion sur les situations présentées en passant de Freud à Janov Dolto grande médiatrice Jung plus que Lacan l'inconscient collectif:
la Bible annonce que "Dieu envoie des visions"!

je souhaiterai que l'on analyse de Mahomet sa ou ses visions fondatrices de l'islam… par scrupule de conscience.

En 1969 la fondateur de Terre des Hommes est détesté par certains, certes, mais vénéré à plat ventre par tout un grand public.

il me demande d'accepter d'être son bras droit ce que je refuse car je ressens en moi que telle n'est pas ma voie (vocation)

Si j'avais accepté, influencée peut-être bien par Sri Mataji j'aurais un peu plus tard été en mesure imperceptiblement de travailler à élargir sa secte…!

Mario, prenez garde de ne pas renouer un dialogue avec une lectrice comme il se passa avec une autre, soit… Patoucha

En prenant la peine d'étudier les ouvrages de Janov on réalise qu'il apporte un moyen pour changer le monde: réaliser à quel point l'être humain ne peut vivre et se développer sans amour (Janov balaie les croyances mais sa certitude rejoint celle de l'apôtre Paul selon laquelle, une épitre aux Corinthiens, sans l'amour ou sans amour nous ne sommes rien.

Sentiment, écrivait Janov, l'essence même de l'être.

Écrit par : Marie Olivier | 13/07/2018

Répondre à ce commentaire

Je commence à m'inquiéter: voilà plusieurs jours que je n'ai pas reçu, sur ce blog, le moindre commentaire de Mme Belakovsky. Serait-elle malade?
Rassurez-nous, Myriam.

Écrit par : Mario Jelmini | 13/07/2018

Répondre à ce commentaire

J`ai envoyé un commando de chérubins en reconnaissance pour tenter de retrouver notre chere amie Myriam. J`espere qu`elle ne s`est pas égarée dans les basses couches hautement toxiques de l`astral en tentant de retrouver Post Tenebras.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 13/07/2018

Je vous remercie beaucoup, cher Ignaz.
Vous l'avez certainement remarqué: il y a de plus en plus de gens qui disparaissent sans laisser de trace.
Pourriez-vous demander à vos chérubins d'examiner la piste d'un enlèvement par des extraterrestres?
Myriam nous parlait beaucoup d'eux, les derniers temps. Elle avait même observé des OVNI, qu'elle appelait d'ailleurs d'un autre nom, un nom aussi mystérieux qu'inquiétant.
Tout cela n'est pas bon signe.
Peut-être notre bonne vieille Terre est-elle sous la menace d'une invasion imminente en provenance de l'espace?
Le pire serait que ces extraterrestres viennent nous imposer une nouvelle religion avec un nouveau Dieu. Nous serions alors forcés de nous convertir, sinon...
Je crains justement qu'ils se soient emparés de Myriam parce qu'elle refusait de se soumettre au nouveau culte. Vous savez comme elle pouvait se montrer entêtée, parfois.
C'est trop terrible, tout ça.

Écrit par : Mario Jelmini | 13/07/2018

Marion Jelmini,

A force de faire la sourde oreille, à propos d'un légitime droit à l'anonymat par pseudonyme, attendez-vous réelle surdité?

Il est possible de préférer structure psychique à Dieu… insaisissable

La maison d'édition de l'ouvrage de Jeanine Solotareff sur le symbolisme des rêves méthode de Paul Diel est à découvrir par Google

je n'ai pas le temps de déplacer des échelles chez moi pour retrouver ce chef d'œuvre…

Écrit par : Marie Olivier | 13/07/2018

Répondre à ce commentaire

Je regrette, Madame Olivier, de ne pas avoir en ce moment le temps de répondre de manière circonstanciée à vos dernières contributions. C'est que nous avons d'autres préoccupations: nous sommes en effet sans nouvelles, depuis plusieurs jours, de notre bien-aimée Myriam Belakovsky, qui paraît avoir été enlevée par des extraterrestres.

Écrit par : Mario Jelmini | 13/07/2018

@ Marie Olivier

Qui que vous soyez (homme ou femme), j'ai acquis l'absolue conviction, grâce à de nombreux indices concordants, que vous signez vos commentaires sous un nom d'emprunt.

Quand j'ai ouvert mon blog, je me suis réservé la possibilité de ne pas publier les commentaires signés d'un pseudo (voir colonne de droite).

De nombreuses personnes répondant au nom de Marie Olivier sont répertoriées sur le net. Votre profil ne correspond à aucune d'entre elles. Je ne voudrais pas que l'une ou l'autre de ces personnes en vienne à porter plainte contre moi au motif que je publie des messages heurtant ses convictions ou portant atteinte à sa dignité et à sa réputation.

Cela étant, j'ai décidé de ne plus mettre en ligne les commentaires qui pourraient encore me parvenir sous le faux nom que vous utilisez sans égard pour les personnes dont c'est le véritable nom.

Écrit par : Mario Jelmini | 14/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.