UA-119481582-1

17/07/2018

Pétition pour l'abolition du financement des Églises par l'État de Vaud

Dinero_y_espíritualidad.jpg


En l'état actuel de la législation vaudoise, l'État est tenu d'affecter une part de l'impôt payé par les contribuables au financement des trois communautés religieuses officiellement reconnues en tant qu'institutions de droit public: l'Église évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV), l'Église catholique et la Communauté israélite.

Dans mon précédent billet, intitulé «Vaudois/es, demandez le remboursement de l'impôt ecclésiastique!», une commentatrice (divergente, pour ne pas la nommer) a évoqué la possibilité d'abolir, par le biais d'une initiative populaire cantonale, la perception de cette part (souvent appelée "impôt ecclésiastique") que tous les contribuables vaudois sont contraints de payer, quelle que soit leur confession ou leur absence de confession.

Il y a quatre mois, pour tâter le terrain, j'ai lancé sur Change.org une pétition intitulée «Pour l'abolition du financement des Églises par l'État de Vaud». J'invite cordialement les lecteurs du présent billet à cliquer sur le lien suivant pour y lire le texte de cette pétition et la signer (s'agissant d'une pétition et non pas d'une initiative populaire, les personnes non domiciliées dans le canton de Vaud peuvent aussi signer):

https://www.change.org/p/grand-conseil-du-canton-de-vaud-pour-la-suppression-du-financement-des-églises-par-l-état-de-vaud.

Si cette pétition recueille un nombre suffisamment important de signatures, j'envisagerai le lancement d'une initiative populaire intitulée «Pour un canton de Vaud laïque», qui pourrait se présenter de la manière suivante (cliquer sur le document pour agrandir):

Numériser 2.jpeg

Numériser 3.jpeg

01:30 | Commentaires (49) |  Facebook | | |

Commentaires

Un truc important, dans les guerres politiques comme dans la guerre en général, c'est de ne se lancer dans une bataille que quand on est sûr de gagner. Ou à tout le moins, d'être sûr d'avoir tout fait pour...
Comme je vous l'ai écrit, je crois me souvenir que les Vaudois ont déjà voté sur cette question il y a quelques dizaines d'années et que la situation actuelle n'a pas été remise en cause. A partir seuls ou presque, on risque l'échec et de plomber la situation encore pour quelques décennies. Vous y avez pensé ?

Écrit par : Géo | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Il n'est point besoin d'être assuré de gagner pour entreprendre quelque chose. Si personne ne s'était battu pour ses idées, si personne n'avait rien entrepris, la peine de mort n'aurait jamais été abolie et les femmes n'auraient toujours pas le droit de vote.

L'actuelle Constitution du canton de Vaud a été adoptée en votation populaire le 22 septembre 2002. Elle est entrée en vigueur le 14 avril 2003.
Le 9 juin 2013, les Vaudois ont accepté quatre modifications de leur Constitution. Pourquoi serait-il incongru de songer à modifier à nouveau celle-ci, cette fois pour transformer le canton en un État laïc?

Si l'on démarre avec une pétition munie de quelques milliers de signatures, on ne part pas seul.
Si une initiative populaire recueille 12'000 signatures, on ne se bat pas seul.

Comme je l'ai écrit au début du 3e paragraphe de ce billet, la pétition que j'essaye de promouvoir a principalement pour objectif de tâter le terrain. Si le résultat s'avère décevant, je renoncerai à chercher des appuis (notamment financiers) pour pouvoir enchaîner avec une initiative populaire. Mais la démarche aura au moins eu le mérite de faire avancer une idée - une idée qui n'a rien d'extraordinaire puisqu'elle s'est déjà imposée dans d'autres cantons, notamment Genève et Neuchâtel.
Pour rappel: l'article premier, premier alinéa, de la Constitution neuchâteloise a la teneur suivante:
"Le canton de Neuchâtel est une république démocratique, laïque, sociale et garante des droits fondamentaux."
Choquant?

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Je peux comprendre que vous ayez besoin de vous occuper et de continuer à exister. C’est donc tout à votre honneur de mettre votre énergie au service de la communauté, je me demande simplement s’il n’y a pas des combats plus urgents et importants à mener.

Et si, en fonction de ce que vous nous pondez depuis des mois sur la religion, il apparait que vous avez une revanche à prendre contre celle-ci, ce n’est pas parce que vous n’avez pas (plus ?) besoin de ce genre de « béquille » pour tenir la route qu’il faut vous en prendre, un peu maladroitement selon moi, à ceux qui se chargent (entres autres) de venir en aide à leur prochain.

Mais bon, on a compris que ceux qui ne pensaient pas comme vous sur le sujet étaient au mieux de imbéciles au pire des irresponsables…

Et puis chacun son combat après tout !

Écrit par : Vincent | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Selon vous, Vincent, on est un imbécile quand - à l'image des Genevois, des Neuchâtelois et des Français, qui vivent dans des États laïques - on défend l'idée qu'il n'appartient pas à l'État d'imposer le paiement d'un impôt ecclésiastique à TOUS ses contribuables, y compris à ceux - et ils sont nombreux, surtout parmi les jeunes - qui sont sans confession?
Cela fait beaucoup d'imbéciles, Vincent!

Par ailleurs, moi qui ai été assistant social au Centre médico-social de la Vallée de Joux pendant huit ans (de début 1996 à fin 2003), je peux témoigner qu'il n'y a nul besoin d'être croyant pour se charger de venir en aide à son prochain.

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Votre premier paragraphe semble indiquer que vous ne m'avez pas du tout compris. Je répète : " à partir seuls, nous risquons très fortement de subir un échec, CE QUI VA RENFORCER LE CAMP D'EN FACE".
Donc le contraire de : "Mais la démarche aura au moins eu le mérite de faire avancer une idée - une idée qui n'a rien d'extraordinaire puisqu'elle s'est déjà imposée dans d'autres cantons, notamment Genève et Neuchâtel."

Et je le redis : il y a déjà eu votation sur ce sujet dans le canton de Vaud, et donc il y a déjà eu un échec. Il serait donc plus intelligent de chercher à rassembler ceux qui sont pour cette laïcité. J'insiste un peu parce que si je signe volontiers pétition et initiative, je me vois mal tenir un stand dans mon bled pour les faire signer. Les gens par ici sont fatigués des progressistes, des conneries qu'ils entendent à la radio qu'ils sont obligés de payer très cher et donc, ils ont une certaine tendance à refuser tout changement, même parfaitement raisonnable. La Municipalité a voulu supprimer les cloches la nuit, une pétition contre cette décision a circulé dès le lendemain et le résultat, c'est qu'on a toujours les cloches qui sonnent stupidement les quarts, les demi-heures, les trois-quarts...sans indiquer l'heure. Bruyantes et inutiles, mais pourtant encore voulues par la majorité des habitants. Heureusement que les sociologues ne s'intéressent pas à ces gens-là, ils deviendraient encore plus fous qu'ils ne le sont...

Écrit par : Géo | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Si vous le voulez bien, Géo, prenons l'exemple de l'octroi du droit de vote aux femmes. Au niveau fédéral, avant que le suffrage féminin ne soit accordé par 65,7 % des votants lors du scrutin du 7 février 1971, il avait été d'abord été refusé par 2 voix contre 1 lors du scrutin du 1er février 1959.

S'il le faut, nous attendrons 12 ans avant que l'État de Vaud ne devienne laïque. Mais il ne le deviendra pas si personne n'entreprend rien. Tout comme les femmes n'auraient toujours pas le droit de vote en Suisse si l'on avait considéré la question comme définitivement réglée après la votation de 1959.

Lisez (ou relisez) l'argumentaire qui se trouve au verso de mon projet d'initiative populaire, notamment le dernier paragraphe, où il est écrit:
"Dans le canton de Vaud, il existe un contrat de privilège entre l'État et des communautés religieuses bien définies. Autrement dit: dans le canton de Vaud, il existe des Églises d'État, des religions d'État. Le canton de Vaud s'est enfermé dans une tradition surannée: celle de l'alliance entre le trône et l'autel. Or, les temps changent et le droit évolue en conséquence."

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Faut-il comprendre, à la lecture du commentaire de Vincent, que vous ne voulez pas publier ma réponse ? Dites-le carrément, cela mettra fin à notre échange...

Écrit par : Géo | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont publiés dans l'ordre où ils me parviennent, après que j'aie pris le temps de les examiner. Je n'ai écarté aucun de vos commentaires, Géo! Au contraire, je vous suis reconnaissant de participer au débat.

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

« Mais bon, on a compris que ceux qui ne pensaient pas comme vous sur le sujet étaient au mieux de imbéciles au pire des irresponsables… »

« Selon vous, Vincent, on est un imbécile quand - à l'image des Genevois, des Neuchâtelois et des Français, qui vivent dans des États laïques - on défend l'idée qu'il n'appartient pas à l'État d'imposer le paiement d'un impôt ecclésiastique à TOUS ses contribuables, y compris à ceux - et ils sont nombreux, surtout parmi les jeunes - qui sont sans confession? »


Mais avec quel art vous détournez mon commentaire pour le retourner comme cela vous arrange.
Sacré Mario, vous avez dû être un évangélique (ou un catho mais vu votre connaissance de la bible je penserais plutôt pour un pentecôtiste) zélé redoutable, vous avez des sacrés restes….

Écrit par : Vincent | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Vous etes en train de faire votre entrée dans l`Histoire, mon cher Mario. Par la petite porte de la sacristie, diront les jaloux, mais ce n`est qu`un début. Vous serez le Lucifer des temps nouveaux, me dit Marguerite que je suspecte d`avoir des visées sur votre pucelage.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

"Le nom «Lucifer» signifie en latin «Porteur de lumière» (lux, «lumière», et ferre, «porter»)"
(source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucifer).

Vous avez raison, mon cher Ignaz: cette époque a bien besoin d'un Porteur de lumière. Et, s'il le faut, je serai celui-là en me sacrifiant pour le bien de tous, comme le fit Jésus en son temps.

Marguerite dans le rôle de Marie-Madeleine? Pourquoi pas! La Bible ne laisse pas entendre que Jésus serait resté puceau toute sa vie... Si l'on en croit l'Évangile, c'était plutôt un bon vivant qui appréciait la bonne chair et le bon vin. À propos: pensez-vous que Jésus fut un bon baiseur, apprécié de ces dames? (J'ose d'autant moins poser la question à la pasteure de ma paroisse qu'elle jeune et jolie.) Vous qui êtes bien avec le ciel, avez-vous des informations à ce sujet?
Comme vous le savez, tout ce qui touche à la vie de Jésus m'intéresse.

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Vincent@ S'il en est un ici dont l'extrême malhonnêteté intellectuelle n'est plus à démontrer...
"ce n’est pas parce que vous n’avez pas (plus ?) besoin de ce genre de « béquille » pour tenir la route qu’il faut vous en prendre, un peu maladroitement selon moi, à ceux qui se chargent (entres autres) de venir en aide à leur prochain."
Où donc êtes-vous allé chercher ça ? Personne à part vous n'a vu ça. Oh le gros vilain malhonnête...oh qu'il est moche le Vincent...
On savait les chrétiens prêts à toutes les ignominies, mais à ce point-là...

Écrit par : Géo | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Géo, je vous trouve un peu dur avec Vincent, lui qui met en pratique avec tant de zèle les valeurs éprouvées du christianisme...

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Cela fait longtemps qu'on se déteste, lui et moi. Mais il a l'avantage des parfaits imbéciles : insubmersible. Vous pouvez lui dire n'importe quoi, il ne changera jamais. Alors bon, pourquoi se gêner ?

Écrit par : Géo | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Vincent est insubmersible parce qu'il est à l'image de son Seigneur et Maître, qui avait fait de la marche sur les eaux une de ses spécialités, au même titre qu'il se plaisait à transformer occasionnellement l'eau en vin et le vin en sang. Pour cette dernière opération, qu'il réussissait à merveille quand il avait quelques verres dans le nez (et non pas les doigts dans le nez, comme il est écrit dans certains apocryphes), il avait recours à une astuce particulièrement ingénieuse appelée eucharistie, au sujet de laquelle notre bien-aimée Mme Belakovsky vous fournira volontiers toutes explications utiles, mon cher Géo.

Les hommes d’Église ne croient pas un instant à l’histoire du Jésus insubmersible. Et pourtant, ils laissent leurs paroissiens y croire. Cela s’appelle un mensonge par omission.

Les bouddhistes sont plus honnêtes. Ils appellent une légende une légende. Qu'on en juge:
“Une légende bouddhiste, bien antérieure à la naissance du Christ, raconte qu'un moine qui se rend chez son maître traverse une étendue d'eau en pensant au Bouddha. Lorsqu'au milieu de sa traversée il cesse d'y penser, il commence à couler; il réactive alors la pensée du Bouddha et parvient à l'autre rive” («http://www.ieschoua.org/matthieu%20V/marche_sur_eau.htm»).

Le dernier mot à Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien né en 1926: “Le miracle n'est pas de marcher sur l'eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d'apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant” («La Paix en soi, la paix en marche», éditions Albin Michel, 2006).

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Jésus était un excellent baiseur, mon cher Mario. La preuve, il a baisé rien de de moins que le grand empire romain fachisto-esclavagiste qui n`y a pas longtemps survécu. Puisque selon la Margot vous etes le Lucifer nouveau, je ne doute pas que vous-meme apporterez la lumiere -non plus christique mais marionique- dans cette ténébreuse vallée de larmes et de sang ou vivent les mortels.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Le Lucifer nouveau est arrivé! Qu'on se le dise!

Écoutez-le, vous qui êtes plongés dans les ténèbres!

• "Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!»" (Marc 9:7):
• "une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection: écoutez-le!»" (Matthieu 17:5);
• "Et de la nuée sortit une voix, qui dit: «Celui-ci est mon Fils élu: écoutez-le!»" (Luc 9:35).

Et réjouissez-vous, pauvres malheureux!

• "Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux" (Matthieu 5:12);
• "Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel" (Luc 6:23);
• (désolé, Marc était occupé ailleurs ce jour-là).

Quel cinoche, ces synoptiques!

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Soyez néanmoins tres prudent, mon cher Mario. Je ne donne pas cher de votre peau si vous décevez la Margot. Savez-vous comment elle avait réglé son sort a un pauvre diable qui l`avait contrarié la derniere fois qu`elle s`était incarnée parmi les merdophages, sous le doux nom d`Isabelle de France précisément? Ca s`est passé un jour frisquet de fin novembre 1326 (le 24 novembre, me chuchote Isidore ma chouette savante) et je m`en souviens bien car Marguerite alias Isabelle de France m`avait invité au spectacle et le nom du pauvre here sur qui elle avait passé ses nerfs ce jour-la s`appelait Hugh Despenser.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Aïe, aïe, aïe! Hanged, drawn and quartered...
Et son pénis tranché et jeté au feu au cours de son exécution, en punition de ses mœurs dissolues...

C'est promis, Ignaz: mes moeurs ayant toujours été irréprochables, je me tiendrai à distance de la réincarnation d'Isabelle.
Soyez donc rassuré: je vous laisse votre Marguerite intacte (puisque tel était certainement le but des menaces à peine voilées contenues dans vos allusions au sort jadis réservé à Hughes le Jeune)...

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Jésus fut renvoyé par son maître théologien parce qu'en déplacement avec lui en passant par une auberge ce théologien lui ayant désigné une femme exemplaire de son point de vue Jésus lui répondit que les yeux de cette femme n'étaient pas promesse d'intenses ébats amoureux…

En cas de doute, chercher sous Talmud...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

P.S. Il ne m'est pas possible de lancer un ballet d'échelles chez moi pour retrouver le livre en question sur le Talmud.

Par Google, à moins que j'oriente mal ma recherche, il y a eu suppression de l'épisode en question qui allait encore un peu plus loin:

après la rupture avec ben Perahia Jésus aurait fait une tentative de réconciliation mais Perahia qui était en train de prier aurait fait un geste qui pouvait signifier aussi bien de ne pas insister que d'attendre un moment

Jésus interpréta l'invitation à ne pas insister et s'en fut…

il faut se mettre dans la peau d'un homme dès son adolescence traité de "bâtard fils d'impure" pour saisir ce que pouvait représenter pour lui Yeshua ben Perahia

peut-être une sorte de père spirituel?

avec une question: à qui Jésus agonisant a-t-il demandé pourquoi il a été abandonné:

à un géniteur éventuellement romain?

A Dieu (interprétation évangélique)?

ou à Yeshua ben Perahia?

Ces questions regardant plutôt les forces de lumière que celles des ténèbres.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de cette intéressante contribution, Myriam.
Il y a des fois où je vous trouve adorable!

Écrit par : Mario Jelmini | 17/07/2018

Ne vous méprenez pas, mon cher Mario, vos relations futures avec Marguerite m`indifferent. Je voulais seulement vous prévenir que si vous acceptiez d`incarner Lucifer aux yeux de cette divine et néanmoins impitoyable gueuse, vous avez intéret a etre a la hauteur. Sinon couic! hehehe..

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 17/07/2018

Répondre à ce commentaire

« Cela fait longtemps qu'on se déteste, lui et moi. »

Peut-on dire que le chercheur en pharmacie qui maltraite et observe les réactions des souris les déteste pour autant ?

Et bien, Géo, j’ai exactement les mêmes sentiments à votre égard. En effet, comme je l’indiquais l’autre jour à votre ami* islamophobe G. Vuilliomenet, c’est bien pour observer de tout prêt la fachosphère (l’extrême droite identitaire et nationaliste, si vous préférez) que je me farcis les textes et autres coups de gueule de ses représentants sur ces blogs.

Je ne dirais pas que c’est enrichisssant, ni passionnant, mais c’est vrai qu’à partir du moment où je vois la bête qui monte, qui monte, il me parait important de bien connaitre les ressorts de cette animosité xénophobe qui est, malheureusement, de plus en plus tendance.

Et comme, en tant que professionnel de ces blogs, vous concentrez à vous tout seul, tout ce qui s’affirme de pire et de plus ignoble, vous êtes un sujet fascinant d’observation, Géo.

La seule question que me je pose par rapport à vous, c’est de savoir à quel point vous êtes de sang-froid. Pas que cela change grand-chose mais que voulez-vous, c’est mon côté chrétien qui vous irrite tellement, j’essaie de vous trouver des excuses…



* A non c’est vrai vous n’avez pas d’amis… Désolé.

Écrit par : Vincent | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Être insulté par vous est plutôt rassurant, pauvre Vincent, pauvre misère. Essayez de prouver en quoi la xénophobie - ici dans le sens d'une peur d'une invasion étrangère en cours en Europe actuellement - serait un signe d'irrationalité...

Écrit par : Géo | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

C’est vous qui parlez « d’irrationalité » Geo, pas moi.

Maintenant, si vous le dites….

Écrit par : Vincent | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Je vous remercie de votre sollicitude, cher Ignaz.

Comme Vincent l'a écrit plus haut, avec autant de pertinence que de sagacité, j'ai besoin de m'occuper et de continuer à exister. Et de mettre mon énergie au service de la communauté (Vincent trouve d'ailleurs que c'est tout à mon honneur).

Aussi, cher moyne éclairé autant qu'éclairant, puisque - si je vous comprends bien - vous me déconseillez d'incarner Lucifer, permettez-moi de vous poser la question: qui d'autre pourrais-je incarner si je veux me rendre utile à la communauté sans risquer les derniers outrages?

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Qui incarner, Mario? Pourquoi n`incarneriez-vous pas simplement... Mario?

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Vincent@ Alors expliquez-nous en quoi je suis xénophobe. Pour ma part, je vous confirme que vous chrétien avez des tendances masochistes qui vous font adorer vos amis dans la Foi (re...) les sadiques musulmans. Continuez de baisser votre pantalon pour assumer vos goûts pervers, je reste sur mes positions et j'assume...

Écrit par : Géo | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

@ Ignaz, le moyne des sables

Moi, incarner Mario?
Qui suis-je, pour incarner Mario?
Et qui est Mario, pour que je l'incarne?
Il faudrait, pour cela, que je me connaisse moi-même et que Mario se connaisse lui-même, ce qui est loin d'être le cas croyez-moi.

Sur le fronton du Temple de Delphes, il était écrit: «Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les dieux». Il est évident que si j'ai passé ma vie à chercher à connaître l'univers et les dieux sans y parvenir, c'est parce que je ne me connais pas moi-même. Comment voulez-vous que moi, qui ne me connais pas moi-même, j'incarne un type qui ne se connaît probablement pas davantage lui-même que je me connais moi-même? C'est un non-sens! Et à supposer que j'y parvienne, où cela me mènerait-il? Vous rendez-vous que c'est très risqué, votre truc? En tout cas, c'est beaucoup trop incertain pour que je tente le coup.

D'ailleurs, permettez-moi de vous poser la question, Ignaz: avez-vous seulement essayé la recette sur votre propre personne? Avez-vous vous-même essayé d'être vous-même alors que vous ne savez même pas si vous êtes Ignaz, Jean Jarogh, le Dr Zinzin ou un canard gonflable?

Moi, être Mario? Vous voulez rire, Ignaz!

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

C'est très drôle. Avec Vincent (ce nom me fait penser à la pub sur RadioMensonge pour les badges d'autoroute - le parfait crétin qui adopte le badge et traite les autres d'imbéciles - enfin c'est la pub qui le laisse entendre...), c'est constamment "faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais". Comme dans son avant-dernier commentaire, une litanie d'insultes (xénophobe, islamophobe, fachosphère, tout ce qui s’affirme de pire et de plus ignoble...). AUCUN argument. Alors je vais ressortir mes citations sur l'insulte:

*L’insulte est souvent l’argument final de celui qui ne trouve plus rien à dire.
*L'homme qui t'insulte n'insulte que l'idée qu'il a de toi - c'est-à-dire lui même.
*L’insulte est l’argument du faible.
*L’insulte, le suprême argument des perdants !
*L’insulte n’est pas un argument ; c’est la réponse de celui qui défend des clichés à tout prix sans pourvoir les justifier, c’est l’obstiné qui nie l’autre car il craint de ne pas savoir lui répondre.

Et pour le crétien Vincent il y a Gandhi:
“Sans doute serais-je chrétien, si les chrétiens l'étaient vingt-quatre heures par jour.” Alors Vincent, combien de minutes? Le temps d'écrire une ou deux phrases?

Écrit par : Daniel | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

C’est Vincent mon pseudo Géo, pas Patoucha, contrairement à cette dernière, je n’ai pas des archives sur chaque intervenant. Mais il suffit d’aller lire (sur ce même blog d’ailleurs) vos sympatiques commentaires au sujet des footballeurs de l’equipe Suisse originaires du Kosovo pour comprendre à qui on a à faire.
Cette démarche étant nettement plus aisée que celle consistant à trouver des messages « d’adoration des sadiques musulmans » de ma part qui n’existent que dans votre imagination tordue.

Quant à votre volonté d’assumer vos propos, elle me paraît juste légitime, c’est le contraire qui poserait problème, non ?

Écrit par : Vincent | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

"Peut-on dire que le chercheur en pharmacie qui maltraite et observe les réactions des souris les déteste pour autant ?"
Tiens, je ne l'avais pas relevée celle-là.
Donc Vincent se compare à un chercheur en pharmacie et Géo c'est la souris...
Il les considère comme des objets, sans aucune empathie pour la souffrance de celles-ci, sans émotion, sans autre préoccupation que le résultat de sa recherche. Vincent c'est la créature qui se croit supérieure aux autres animaux. Lui, il a une âme. Mais a-t-il une conscience? Attention à la ruine de l'âme. Si ce n'est déjà fait.

Géo, xénophobe? Laissez-moi rire! Quelqu'un qui a vécu et travaillé de nombreuses années en Afrique noire, xénophobe? Laissez-moi rire! Pas comme Vincent qui n'a jamais quitté son trou à rat et qui ne sait pas ce qu'est une autre civilisation, une autre manière de penser. Et qui pour se dépayser croit qu'il suffit de fréquenter (si peu!) des étrangers déracinés et aculturés.

Géo, pas d'ami? Premièrement vous n'en savez rien, et c'est tellement mesquin que Géo ne va certainement pas s'abaisser à vous répondre. Onfray qualifie votre comportement de "micro-fascime" et j'ajoute condescendant et arrogant. Vous n'avez pas d'arguments.

Écrit par : Daniel | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Pour répondre a votre derniere question, Mario, je ne fais que ca. Quant a vous, puisque vous pensez si mal vous connaitre, il est encore temps d`essayer d`y remédier quelque peu avant le grand saut que nous devons tous effectuer tot ou tard.

Écrit par : Jean Jarogh | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Soyez franc, Ignaz: me conseillez-vous de fermer mon blog et de partir à ma propre recherche?

Et vous, Géo, Vincent, Daniel, Myriam, Charles 05 et les autres: qu'en pensez-vous?

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Mais non, Mario, au contraire. L`écriture d`un blog peut aider a mieux comprendre soi-meme et aussi les autres.

Écrit par : Jean Jarogh | 18/07/2018

Merci M. Mario Jelmini de m avoir demandé l avis, parmi d autres blogueurs certes.

J inaugure les réponses! Quand un sujet me dépasse et qui n est pas de mon humble compétence, je n interviens nullement. Vous êtes autant écrivain et spécialiste de la Religion, sauf erreur vous voyez, mais juriste aussi et ce n est pas moi qui vous donnerais de conseils.

Tout simplement, je vous dirais, continuez-y ainsi, vous tapez dans le mille et on juge les gens à l oeuvre surtout que leur caravane passe ....

Bien à Vous, @M. Mario Jelmini
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 18/07/2018

@ Charles 05
Merci pour ces mots d'encouragement, Charles.

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Le JJ me parait sérieux comme un pape aujourd`hui. Un petit séjour au bord de la mare aux canards gonflables lui ferait du bien. On s`amuse comme des fous a la clinique Zinzin hehe..

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Jean Jarogh est toujours sérieux, Ignaz; vous ne l'aviez pas remarqué? Vous feriez bien d'en prendre de la graine...

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Vous m’avez pas bien lu Daniel.

J’ai pourtant bien précisé que j’observe la fachosphere, pas que je perds mon temps dans une tentative de dialogue de sourds avec des personnes convaincues d’avoir une longueurs d’avance sur le commun des mortels et pour qui la solidarité (envers ceux qui n’ont pas eu le privilège de naître dans un pays aussi riche que le nôtre) serait une démonstration irresponsable de lâcheté.....

Écrit par : Vincent | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

mario Jelmini@ Vous traitez Corto de troll et c'était vrai quand existait le blog de Pierre Jenni. Vous avez réussi l'exploit de mettre fin à cette insanité et nous vous en sommes très reconnaissants. Maintenant, si Vincent n'a pas pris cette place de troll, alors qu'est-ce qu'un troll ? Il n'a rien à dire mais il faut que cela ce sache. Par contre, il a son sac d'injures dont il use et abuse. Pourquoi laissez-vous ce parfait crétin abuser de votre blog ? Il en a un pour lui, ce qui est un privilège que la TdG refuse aux gens comme moi...

Écrit par : Géo | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

@ Geo

N'alimentez pas le troll. Vous perdez votre énergie pour rien. "On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif" dit le dicton.

Je suis islamophobe et fier de l'être.

https://blog.sami-aldeeb.com/2011/07/10/sami-aldeeb-est-islamophobe-et-fier-de-letre/

Je doute que les idiots utiles de l'islam viennent à lire ce texte, comme ils n'ont lu ou regardé aucun des liens qui ont été fournis par ceux qui expliquaient les raisons de leur aversion à l'islam et il y en a. Il semble cependant qu'il y en a qui ne voient aucun problème à ce qu'un musulman assassine au nom d'Allah, ce serait juste un fou qui n'aurait rien compris au coran et aux injonctions de mahomet-allah.

Juste pour la petite histoire:

- je suis petit-fils d'un Iranien musulman, ce qui pendant longtemps m'a conforté dans l'idée que l'islam n'était pas mauvais.
- j'ai voté contre l'initiative qui voulait interdire la construction des minarets. Il faut surtout se rappeler le juste après votation. Chacun se souvient de toutes les ordures, je dis bien ORDURES qui voulaient faire annuler cette votation car le résultat ne leur plaisait pas. Cela a surtout été le fait de la gauche, ce qui fait que suite au déni de démocratie de ces dogmatiques, j'ai décidé que je ne voterai plus jamais pour ces salauds, jusqu'à ce jour, je tiens parole.
- toujours au sujet de cette votation, combien de musulmans nous affirmaient que finalement, le minaret ce n'était pas si important et pourtant qu'a-t-on vu après l'annonce des résultats? Des musulmans et parmi eux ceux qui affirmaient que le minaret n'était pas important ont porté plainte contre la décision du souverain et ont porté l'affaire devant la cour européenne. C'est là que j'ai compris que le muzul ment, ce qui m'a poussé à me documenter sur cette pseudo-religion et que j'y ai découvert que le coran appelait ses adeptes aux pires des infamies, à mettre sur pied d'égalité avec le nazisme.

Je rappelle que le nazisme a été un socialisme à chemise brune, n'en déplaise à ceux qui refusent de le voir. Alors lorsque je lis les commentaires de certains qui font presque l'éloge de l'islam, je me demande qui sont les réels fascistes ici!

Écrit par : G. Vuilliomenet | 18/07/2018

Le dernier message ci-dessus signé Géo met fin à l'échange d'aménités entre ledit Géo et Vincent, qui commençait en effet à devenir plus troll que drôle.

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Il semblerait que mon commentaire destiné à Vincent Strohbach soit passé à l'as...ou Asse, en hommage à Paléo.

Écrit par : Laurent Lefort | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Effectivement, M. Lefort, votre commentaire est passé à la trappe car l'adresse qu'il donnait n'était pas exacte - ce qui aurait pu nous valoir, à vous comme à moi, de sérieux ennuis.

De toute façon, le débat avait trop tendance à s'orienter vers des critiques personnelles et la publication de votre commentaire n'aurait fait qu'ajouter de l'huile sur le feu.

J'en profite pour revenir au sujet de mon billet et vous poser la question fatidique: avez-vous signé la pétition "Pour l'abolition du financement des Églises par l'État de Vaud"?

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

M. Gilles Vuilliomenet ayant été pris à partie dans un commentaire posté aujourd'hui-même par M. Vincent Strohbach, je lui ai accordé ci-dessus un droit de réponse. Cela se justifiait d'autant plus que l'Union Vaudoise des Associations Musulmanes (UVAM) demande à être elle aussi reconnue institution de droit public dans le canton de Vaud afin de pouvoir bénéficier de la manne de l'État, au même titre que l'EERV, l'Église catholique romaine et la Communauté israélite. Si la démarche de l'UVAM aboutit, tous les contribuables vaudois (quelle que soit leur confession ou leur absence de confession) devront contribuer financièrement, par le biais de l'impôt, aux activités de l'UVAM.

Je rappelle que la laïcité, c'est la séparation de la société civile et de la société religieuse. La laïcité se caractérise par l'impartialité, la neutralité de l'État à l'égard des Églises et de toute confession religieuse. Sous le régime de la laïcité, il n'appartient pas aux États de financer les religions. Quand le canton de Vaud, qui a du chemin à parcourir dans ce domaine, adoptera-t-il enfin le principe de la laïcité?

Écrit par : Mario Jelmini | 18/07/2018

Répondre à ce commentaire

Vouloir défendre un état laïc (nb. semble que le masculin s'écrit ainsi, l'écriture "laïque" est au féminin) ressort du droit de tout le monde.

Mario Jelmini, Permettez que je réagisse tardivement @Vincent en défense - pour autant que le pseudo "Vincent" soit la même personne que l'auteur de blog Vincent Strohbach - qui s'emporte ici encore contre la fachosphère:

"En effet, comme je l’indiquais l’autre jour à votre ami* islamophobe G. Vuilliomenet, c’est bien pour observer de tout prêt la fachosphère (l’extrême droite identitaire et nationaliste, si vous préférez) que je me farcis les textes et autres coups de gueule de ses représentants sur ces blogs"

Monsieur Vincent S, Vous "vous farcissez" donc des textes à titre "observatoire de la fachosphère"?

C'est pourtant vous qui avez posté vos témoignages sur les séjours de votre fille au Canada,

et m'avez en même temps et sur blogs divers

où je commentais, avec faits actés, les conséquences de décisions XY pour la minorité restante de Suisses subissant une immigration hors contrôle en nos zones, taxée de xénophobe (quand je précisais avoir été étudier à mes frais, aux US, en Allemagne, à Londres, etc, avant l'existence d' Erasmus, avant l'existence des portables et du net).

Vous m'avez en même temps sur blogs divers où j'exposais x exemples d'antisuissme vécus en EU face aux rejets de permis de séjours/travail et le statut de Suisses hors Suisse,

taxée de xénophobe faschiste d'extrême-droite (etc), et m'avez conseillé de voyager pour "apprendre les bienfaits apportés par l'immigration"

et avez répété vos accusation de xénophobisme et d'appartenance à l'extrême-droite à mon encontre après que j'aie exposé quelques réalités en contra de celles médiatisées en mainstream sous nos latitudes, quant à la situation Birmane.
J'y avais sous le joug de la junte, fait x incursions avec expulsions manu-militari à la clé, dans l'aide à famille birmane que j'ai conduit en solo & à mes frais sur le chemin de réfugiés, de Birmanie à Melbourne.

Faut croire que mon pseudo féminin vous donnait tous droits de m'accuser à tord et en dépit de mes interventions, en large de votre besoin de trouver du xénophobisme à tout prix, dont vous ne savez sortir au travers de votre pauvre prisme.

Bref: Vous avez fait fort car mieux que critiquer une masse de "xénophobes" et déformer les commentaires politiques et citoyens ne se pliant pas à votre idée du débat,

vous n'avez réussi qu'à "informer" dirait Audiart, ces quelques trolls destructeurs de l'ensemble des blogs Tdg,
qui se sont empressés de reprendre vos critiques en déni avec une valeur ajoutée d'affirmation.

Quand l'attrait du toxique dans le royaume du déni l'emporte: vous avez participé à la destruction du débat démocratique. Vous avez gagné votre lot!

De quoi vous rendre fier d'avoir tenu votre blog pendant tout ce temps.

Écrit par : divergente | 20/07/2018

Répondre à ce commentaire

Au masculin, faut-il écrire "laïc" ou "laïque"? Réponse: qu'il s'agisse du substantif ou de l'adjectif, les deux orthographes sont admises!

Écrit par : Mario Jelmini | 20/07/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.